Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Palais présidentiel> Audience accordée à la délégation du comité consultatif de la plateforme des femmes de l’UA par la Première dame du pays

Les échanges ont porté sur la place de la femme dans la promotion de la paix

 

DSC03214La Première dame du pays Denise Nkurunziza a reçue en audience, le vendredi 7 juin 2019, une délégation du comité consultatif de la plateforme des femmes de l’Union africaine (UA) conduite par Cathérine Samba Panza et Libérate Mulamula. Cette délégation est venue au Burundi pour une mission de suivi d’une mission qui avait eu lieu l’année dernière au mois d’août.

 

A la sortie de l’audience, la Première dame du pays Denise Nkurunziza a fait savoir que leurs échanges ont porté sur la paix. « Je leur ai parlé de mon travail accompli avec les femmes burundaises surtout dans la promotion de la paix. Aussi, je leur ai dit que nous nous préparons aux élections. C’est pour cette raison que chaque femme burundaise doit apporter sa pierre à l’édifice dans la promotion de cette paix », a dit Mme Nkurunziza. Et d’ajouter que lors de la réunion tenue au mois de février, il a été convenu que chaque femme est aussi responsable pour ce qui est de la paix. «Nous nous sommes également engagées à célébrer la fête du 8 mars en montrant la valeur de la femme en ce qui concerne la promotion de la paix. Pour cela, nous avons d’abord contribué aux élections (plus de 78 millions de FBu) avant d’aller célébrer cette fête. Il s’agit d’un exemple montrant que lorsque les femmes s’engagent à faire quelque chose, elles arrivent à leur but. C’est un signe qui montre que nous soutenons la paix, et que chaque femme a un rôle à jouer », a poursuivi Denise Nkurunziza. La Première dame du pays a ajouté qu’il est possible que les femmes travaillent d’arrache-pied pour se faire élire, et pouvoir augmenter le quota au niveau des instances de prise de décision prévu par la Constitution du Burundi. Pour elle,  cette délégation souhaite qu’on se mette ensemble avec les femmes africaines, et même celles du monde pour promouvoir la paix.
 

Les femmes doivent s’impliquer au processus électoral 

Pour Cathérine Samba Panza, co-présidente de Fem Wise-Africa et ancien président de la RCA, cette mission a pour objectif de transmettre des messages de soutien aux femmes burundaises, des messages de solidarité des femmes africaines, de la sous-région aux femmes burundaises et surtout, de faire un plaidoyer pour une participation plus accrue des femmes dans le processus politique en cours au Burundi.    « Nous sommes venues voir la Première dame qui nous fait l’honneur de nous recevoir pour lui transmettre notre message qui est celui d’une meilleure implication de sa part dans la mobilisation des femmes en vue d’une participation des femmes plus importante dans le processus notamment des élections et de paix ». Elle s’est aussi réjouie du travail accompli par Denise Nkurunziza : «  Nous avons également rencontré une Première dame très engagée, très active qui mène déjà un certain nombre d’actions de rassemblement, de sensibilisation des femmes burundaises pour qu’elles affirment leur leadership et surtout, qu’elles soient présentes à toutes les étapes du processus électoral qui va arriver pour une meilleure représentativité des femmes dans les instances  à venir». Mme Samba a également indiqué que les femmes surtout au niveau des collines, des communautés, ont aussi besoin d’être mobilisées, et de s’impliquer « parce qu’on nous a dit que les femmes burundaises gèrent bien les collines et qu’elles sont des modèles de gestion. Ainsi, nous devons nous inspirer de ces femmes efficaces qui font de la gouvernance locale pour pouvoir encourager les autres femmes à mieux s’impliquer dans le processus électoral ». A la fin de l’audience, la Première dame du pays a offert des cadeaux à cette délégation.                                                                                             

Yvette Irambona

Ouvrir