Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République > Séance de moralisation de la société à l’endroit des représentants des partis politiques du sommet au niveau provincial

Ils ont été invités à la sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation

 

DSC 0031Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a animé, le vendredi 31 mai 2019, au chef lieu de la province de Gitega, capitale politique du Burundi, une séance de moralisation de la société à l’intention des représentants des partis politiques agrées au Burundi. Il les a invités à veiller à la sauvegarde des  intérêts supérieurs du pays en commençant par assurer et protéger l’intégrité familiale.  

 

A la sortie de cette séance de moralisation à l’intention des représentants des partis politiques agréés au Burundi,  le porte parole du chef de l’Etat, Jean Claude Karerwa Ndenzako, a indiqué qu’il s’agissait d’une toute première séance de moralisation à l’endroit des leaders politiques, donc, les représentants des partis politiques du sommet au niveau provincial.Selon M. Karerwa, à travers cette séance inaugurale de moralisation, les participant ont eu l’occasion d’apprendre beaucoup sur le Burundi depuis sa fondation  par le roi Ntare Rushatsi Cambarantama jusqu’à l’avènement de l’ère coloniale. Pour ce faire, a-t-il ajouté, le chef de l’Etat a mis à contribution deux de ses conseillers principaux qui ont donné des séances préliminaires sur lesquelles le chef de l’Etat a embrayé  pour amorcer sa campagne à l’endroit des leaders des partis politiques.D’après le porte parole du président de la République, après ce chapitre introductif animé par les deux conseillers principaux à la présidence de la République, le chef de l’Etat est entré dans le vif du sujet. « Révélation après révélation, le chef de l’Etat a fustigé les arguments avancés par l’école coloniale et l’école néo-coloniale ». Pour clôturer cette première session  de la campagne de moralisation à l’intention des leaders politiques, a indiqué M. Karerwa, le chef de l’Etat a invité ces derniers  à la sérénité et surtout à veiller à la sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation en commençant par assurer et protéger l’intégrité familiale car, selon le chef de l’Etat, la famille est la base et la fondation de la dignité de l’avenir du pays. 

Astère Nduwamungu

Ouvrir