Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE NYARUSANGE>Visite du chef de l’Etat dans ses champs modernes

Une réception aux membres de l’association « Zinduka ku kivi » à cette  occasion

000000a13565Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a effectué une visite dans ses champs modernes situés en commune Nyarusange de la province de Gitega, dans l’après midi du 09 mai 2019. Le chef de l’Etat a aussi remercié les travailleurs de l’association « Zinduka ku kivi » et leur a souhaité une bonne fête des travailleurs.


Les champs modernes du chef de l’Etat situés en commune Nyarusange sont composés de cultures variées. Il y a, notamment, du haricot, des bananiers, des ananas, des avocatiers, etc. Ces cultures sont plantées suivant des techniques modernes. Il y a également des vaches dont le fumier sert à la fertilisation des champs. Selon le chargé du suivi des travaux, Serges Ngendakumana, le chef de l’Etat a saisi  l’occasion pour souhaiter une bonne fête des travailleurs et remercier les membres de l’association « Zinduka ku kivi » qui travaillent dans ces champs. Cette association est composée d’environ une centaine d’hommes, de femmes et de jeunes gens.Les membres de cette association étaient très contents d’avoir reçu des mains du chef de l’Etat de quoi manger et boire. Ils ont  dansé  pour manifester la joie et la gratitude envers le président de la République, a dit M. Ngendakumana.D’après une des membres de l’association « Zinduka ku kivi » Béatrice Mbahonankwa, elle n’avait jamais vu un président qui visite la population jusque sur les collines. «Les autres présidents, on ne les voyait pas. Ils étaient même invisibles, a-t-elle expliqué. Elle a demandé au chef de l’Etat de continuer à leur rendre visite comme il le fait toujours.Pour la présidente de l’association « Zinduka ku kivi » Isidonie Ndabirinde, les membres de cette association ont appris dans ces champs des techniques modernes de culture qu’ils appliquent chez eux. «Chez nous, nous cultivons les différentes cultures à l’instar de ce que nous faisons dans les champs modernes du chef de l’Etat», a-t-elle dit. Les champs du chef de l’Etat sont devenus une école  dans laquelle nous puisons des connaissances», a-t-elle ajouté.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir