Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de RUMONGE > Retraite organisée par le ministère de la Communication et des médias

Vers la mise en place d’un Réseau des médias amis de l’enfant 

0000000000AAAAA1Le ministère de la Communication et des médias en partenariat avec l’Unicef a organisé une retraite pour échanger sur la mise en place d’un Réseau des médias amis de l’enfant le mercredi 08 mai 2019 à Rumonge. L’atelier qui a vu la participation des responsables des médias et des journalistes points focaux pour les productions médiatiques sur les droits des enfants a sorti des recommandations pour assoir ledit réseau.

  A l’ouverture de la retraite à l’endroit des responsables des médias et des journalistes responsables des productions médiatiques sur les droits des enfants, le directeur général de la Communication et des médias, Chanel Nsabimbona a fait savoir que l’esprit qui a guidé cette activité est d’identifier les diverses méthodes pouvant conduire à assoir un cadre concerté pour la mise en place d’un Réseau des médias amis de l’enfant. « Il sied de faire remarquer que dans une période où nous nous acheminons vers des échéances électorales de 2020, le risque est que les médias se penchent plus sur la politique et perdent de vue les autres secteurs de la vie nationale. Du coup, les thématiques liées à l’enfant se retrouveraient reléguées au second plan», a-t-il dit.

Coordonner les actions et capitaliser les acquis

Les différents intervenants à cet atelier ont salué le fait que les émissions et les articles visant la promotion des droits des enfants sont produits mais qu’il existe quelques défis que cette retraite et la mise en place du Réseau pourrait lever. Les différentes présentations qui ont marqué la journée ont montré le cadre légal et le rôle des médias dans la promotion des droits des enfants ainsi que le rôle et les attentes sur le réseau des médias amis de l’enfant. Dans les débats qui ont suivi ses présentations, les responsables des médias ont montré leurs inquiétudes en ce qui concerne leur engagement bénévole étant donné que différentes corrections exigées dans le cadre du réseau notamment le changement des grilles de programme, exigent des moyens. La  retraite a sorti des recommandations à l’endroit des médias, du ministère de la Communication et de l’Unicef. Il a été recommandé aux médias de renforcer la participation des enfants à travers la production des émissions focalisées au droit et à la parole en faveur des enfants,  de comprendre que le   RMAE (Réseau des médias amis de l’enfant) n’est  pas une personne morale  mais plutôt un cadre d’échange et de plaidoyer pour la promotion et la protection des droits de l’enfant, c’est aussi un cadre d’organiser des émissions qui assurent l’épanouissement intellectuel, spirituel, culturel, moral et physique de l’enfant, etc.

 Le Réseau a besoin d’un soutien technique  et financier

  Il a été recommandé au ministère de faire la coordination et le plaidoyer pour l’accompagnement du Réseau, de faire appel à proposition des projets en faveur de la promotion et la protection des droits de l’enfant et d’organiser des rencontres d’échanges et d’évaluation des activités des journalistes amis des enfants. Et à l’Unicef de renforcer les connaissances et les capacités techniques des journalistes du Réseau médias amis de l’enfant sur les thèmes consacrés par le PND en vue de faire respecter la Convention relative aux droits de  l’enfant, d’appuyer techniquement et financièrement les programmes développés par le réseau en faveur de l’enfant, de plaider pour l’accompagnement technique et financier du Réseau des médias amis de l’enfant auprès des autres agences onusiennes et partenaires au Développement.

 Grace Divine Gahimbare

Ouvrir