Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ambassade d’Egypte > Don d’équipements et d’une aide alimentaire

Un bloc opératoire de gynécologie du centre médical Dunamai ouvert et équipé

00000000aaaaaaa10L’ambassade de la République arabe d’Egypte au Burundi a effectué le mercredi 8 mai 2019, une visite humanitaire et culturelle à Bujumbura. Lors de  cette visite, l’ambassadrice Abeer Bassiouny Radwan a offert au Centre médical Dunamai situé en zone Gihosha de la commune Ntahangwa un don d’équipements d’un bloc opératoire de gynécologie  de la part de l’agence Egyptienne pour le partenariat du développement  et a procédé à l’ouverture officielle du dit bloc. L’ambassadrice a également visité l’orphelinat OASI Muvyeyi w’Ikigongwe de cette même zone et a offert une aide alimentaire aux enfants.
Dans son allocution, l’ambassadrice de la République arabe d’Egypte, Abeer Bassiouny Radwan, a promis d’être toujours aux côtés des Burundais. Et d’ajouter que le Burundi et la République arabe d’Egypte sont liés par le fleuve Nil dont l’origine se trouve au Burundi et se termine en Egypte.  A ce Centre médical Dunamai, elle a offert une aide alimentaire à certaines femmes démunies de la localité environnante. Cette aide était composée de sucre, de farine, de riz, d’huile et de sel iodé.  Elle a sensibilisé les bénéficiaires à utiliser ce sel iodé puisqu’il est nécessaire dans la prévention du goître. Prenant la parole, l’assistant du ministre des Affaires étrangères, Bernard Ntahiraja, a précisé que le ministère se félicite des relations excellentes d’amitié et de coopération qui existent si heureusement entre les deux pays. Il a salué beaucoup l’appui diplomatique de la République arabe d’Egypte.     

  « Lorsque certains de nos partenaires prennent des sanctions, vous êtes par contre parmi les pays qui défendent la bonne cause du Burundi au sein de l’Organisation des nations unies mais également dans des fora internationaux.», a-t-il ajouté.  M. Ntahiraja a saisi cette occasion pour demander l’appui de ce pays, de continuer à initier des projets pour appuyer la république du Burundi et le peuple burundais à travers lePlan national de développement. 
Recourir à l’état sanitaire de la population vulnérableQuant au  promoteur du Centre médical Dunamai, Espérance Mpawenimana, elle a indiqué que le centre est situé près des collines surplombant la ville de Bujumbura dont la commune Isare de la province de Bujumbura avec les collines de Gishingano, Nyambuye et Nyakibande. Il y a aussi la commune Kanyosha avec les zones Rureza, Nyabiramba et autres dont la population est vraiment dépourvue de moyens.             

« Comme le niveau de cette masse populaire est démunie de moyens, l’idée de recourir à l’état sanitaire de cette population incapable de se faire soigner est venue», a dit Mme Mpawenimana. Et d’ajouter que suite au programme du gouvernement de gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, on a constaté qu’un bloc opératoire de gynécologie est nécessaire. « C’est dans cette optique que nous avons fait un pas en avant en partageant notre idée avec le représentant de l’ambassade de la République arabe d’Egypte au Buruni qui a fourni le meilleur d’elle-même pour que l’Agence égyptienne de partenariat pour le développement accorde un don d’équipements d’un bloc opératoire de gynécologie», a-t-elle expliqué. Après avoir visité le Centre médical Dunamai, l’ambassadrice a effectué une visite à l’orphelinat OASI Muvyeyi w’Ikigongwe situé également en zone Gihosha et a offert une aide alimentaire aux enfants de cet orphelinat. Elle a terminé sa visite au Mont Sion Gikungu et au Mosquée de Gihosha. 
Emelyne iradukunda

Ouvrir