Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CENI> Atelier de sensibilisation sur le processus électoral

En démocratie, le dialogue vient en tête de file

0000000012aaaaLe mardi 7 mai 2019, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) du Burundi a organisé un atelier de sensibilisation sur le processus électoral, à l’endroit des responsables administratifs, policiers, religieux, ceux de la société civile et des partis politiques. Le président de la Ceni leur a demandé de porter à la connaissance des autres ce qu’ils vont apprendre afin de mieux préparer les élections de 2020, qui se veulent libres, transparentes et apaisées.


Dans son discours d’ouverture, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Pierre Claver Kazihise, a rappelé aux participants que l’an 2020 est une année électorale. Il a ajouté que cette période pré-électorale est une période de préparation des esprits de tous ceux qui seront concernés par les élections afin d’y participer étant mieux avisés et dans la tranquillité. Pierre Claver Kazihise a fait savoir que ces élections de 2020 seront les premières organisées avec la nouvelle Constitution de 2018. « En votant pour la nouvelle Constitution, a dit le président de la Ceni, les Burundais ont montré l’image dorée de leur pays. Les élections futures seront une bonne occasion de témoigner du pas déjà franchi par le Burundi en matière de démocratie. C’est pour cette raison que la Ceni a jugé bon de s’approcher de toutes les couches de la société burundaise pour préparer au mieux ces élections, mais aussi d’échanger sur le bon comportement à adopter pendant la période électorale ».  M. Kazihise a informé qu’en date des 12 et 13 mars 2019, la Ceni du Burundi a commencé une campagne de sensibilisation de la société sur le processus électoral. Et de dire que durant les trois dernières semaines, la campagne s’est poursuivie dans 14 provinces. Pendant ce temps, des descentes ont été effectuées dans 56 communes et plus de 22 000 personnes ont été invitées à participer aux ateliers d’échange.  Il a profité de cette occasion pour dire qu’après cette rencontre, il y en a d’autres qui seront organisées dans les communes et les universités, toujours dans le but de sensibiliser plus de gens. 

Quel est le message de cette campagne ?

Les élections constituent un des facteurs positifs de la démocratie et cette dernière influence les bonnes élections. Pourtant, dit-il,  il n’y a pas de démocratie sans élection, tout comme les élections seules ne suffisent pas pour faire la démocratie. Raison pour laquelle il est fort utile de toujours se rappeler les fondamentaux de la démocratie qui sont le respect de la dignité humaine, le respect de la volonté du peuple et le respect de la loi. M. Kazihise a également rappelé que ces enseignements sont très importants car la période des élections est une période pendant laquelle des violences et des mésententes se soulèvent, le plus souvent parce qu’il n’y a pas de dialogue, beaucoup n’ont pas encore compris ce que signifie «droit de l’Homme» et à cause de l’ignorance.  C’est pourquoi, a-t-il indiqué, en démocratie, le dialogue vient en tête de file. C’est ce dialogue qui conduit aux bonnes décisions, lesquelles seront mises en application par toutes les parties. Ce dialogue ne peut avoir d’effets positifs  que s’il y a le respect mutuel et consensuel sans passer outre la loi. Il a rappelé que la démocratie n’est pas une affaire des seuls politiciens, mais de toutes les couches de la société. Pour le président de la Ceni, ces échanges seront aussi utiles car lorsque beaucoup parviennent à comprendre le message contenu dans les enseignements de la campagne les élections se dérouleront dans la tranquillité et seront en plus transparentesIl a également indiqué qu’après promulgation du code électoral, la Ceni  communiquera le calendrier de toutes les activités relatives aux élections. D’où il a alors demandé aux participants de porter loin le message reçu.Les participants ont salué cette bonne initiative de la Ceni et ont demandé le dévouement et la vigilance de tout un chacun pour la bonne tenue des élections de 2020.

JEAN BOSCO NKUNZIMANA

Ouvrir