Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Stade Ivyizigiro de Rumonge> Célébration de la fête internationale du Travail et des Travailleurs

« Nous devons suivre le chemin tracé par nos ancêtres »

000012maiLe couple présidentiel a pris part, le 1er mai 2019 au stade Ivyizigiro de Rumonge, aux cérémonies marquant la célébration de la fête internationale du Travail et des travailleurs. Ces cérémonies ont été également rehaussées par la  présence de différentes hautes autorités du pays. Des prix ont été décernés par le chef de l’Etat à ceux qui se sont distingués dans les différents secteurs de la vie nationale.

Lesdites cérémonies ont débuté par un long défilé des travailleurs œuvrant dans tous les secteurs tant public que privé du pays. Les tambourinaires et les groupes de danse traditionnelle ont agrémenté les festivités.

Avoir une vision pour notre pays

Dans son discours de circonstance, le président de la République Pierre Nkurunziza a d’abord remercié le gouverneur de la province de Rumonge pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Son message était principalement centré sur le thème du jour tout en rappelant que ses paroles proviennent de l’hymne national du Burundi. A cet effet, le président Nkurunziza a indiqué que le Burundi est une propriété commune à tous les Burundais et que c’est pour cette raison que « nous devons avoir une vision pour notre pays. Prenons ces paroles comme des acquis ». Et d’ajouter que le Burundi est un pays de valeur, qui se respecte, bref, un pays de paix et de miel.Le président Nkurunziza a également précisé que nos ancêtres étaient courageux, braves, car ils étaient des patriotes. « Soyons des hommes de valeur partout où nous sommes et, nous devons suivre le chemin tracé par nos ancêtres ». Il a invité tout un chacun à faire une introspection par rapport à ce thème qui accorde beaucoup de valeur à notre pays.                     

Un moment de faire une introspection

Concernant les doléances de Cosybu (Confédération des syndicats des travailleurs du Burundi), Pierre Nkurunziza a dit qu’il en prend acte et qu’il est content qu’ils soient satisfaits de ce qui est déjà fait.  Quant à Tharcisse Gahungu, président de Cosybu, il a fait savoir que cette fête est une occasion donnée pour faire une introspection pour les employés et les employeurs. Il a félicité ceux qui ont bien travaillé et a demandé à ceux qui ont eu des difficultés de se ressaisir et de changer de comportements.

M. Gahungu n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat pour les solutions apportées à certains problèmes des travailleurs. Mais, il a signalé les problèmes majeurs qui subsistent en rapport avec le respect des lois syndicales, le gel des annales, la pension complémentaire, le dialogue social, le recrutement, le licenciement des travailleurs et des problèmes au niveau des sociétés de gardiennage. Tharcisse Gahungu a aussi signalé les problèmes se trouvant dans certaines entreprises comme l’INSS et la Mutuelle de la fonction publique. Il s’est félicité de l’élaboration du projet de révision du Code de la sécurité sociale mais souhaite que cela passe d’abord par le Conseil national du travail avant d’être analysé par le Conseil des ministres.  Le chef de l’Etat a enfin primé les gens provenant de différents secteurs  dont trois gouverneurs, l’entraîneur de l’équipe nationale Intamba mu Rugamba, cinq administrateurs communaux, une élève du Lycée du Saint-Esprit et bien d’autres. Chacun a reçu un certificat de mérite et une enveloppe.  

Yvette Irambona

Ouvrir