Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commentaire>Conférence nationale de la jeunesse : S’imprégner des valeurs positives

 La Conférence nationale de la jeunesse a tenu tout récemment ses quatrièmes assises annuelles au chef-lieu de la province de Gitega, nouvelle capitale politique du Burundi, officiellement ouvertes par le président de la République Pierre Nkurunziza qui en est le principal initiateur. Venus de toutes les communes du pays, cinq cents représentants des jeunes avaient répondu à cette heureuse initiative présidentielle qui, d’après la ministre de la Jeunesse, des postes et des technologies de l’information Evelyne Butoyi, a servi de référence aux pays de la sous-région. Il s’agit d’une activité d’un intérêt évident, d’un rôle considérable concernant une importante frange de la population constituée de 66% de jeunes dont la plupart sont âgés de moins de 25 ans, selon toujours la ministre en charge de la jeunesse. 

  Les participants à ces assises en question ont beaucoup tiré profit d’une séance de moralisation animée par la Première dame du Burundi, Denise Nkurunziza, qui leur a parlé du pays, des origines à nos jours, en invitant les jeunes à bien l’aimer et à bien le servir, pour qu’ils laissent en héritage à leurs descendants, un pays bien aimé et bien servi. Les jeunes présents aux assises ont également beaucoup tiré profit des enseignements édifiants donnés par la Première dame qui leur a notamment parlé du sens de la famille, des responsabilités qui les attendent en tant que futures mères et futurs pères de famille. C’est dire combien les quatrièmes assises de la Conférence nationale de la jeunesse ont été très instructives pour les participants appelés à mettre en avant l’amour de la patrie, ce véritable cadeau que le Créateur a donné aux Burundais.  « Jeunesse, mobilisons-nous pour préserver nos acquis et veillons sur notre patrie », était le thème, l’idée centrale sur laquelle devait porter la réflexion de ses assises dont, rappelons-le, le président de la République est le premier et principal initiateur. Cette initiative permettra, sans nul doute, au secteur de la jeunesse de connaître progressivement l’une de ses plus importantes et plus bénéfiques mutations depuis l’indépendance du Burundi.

Le président de la République a incontestablement concrétisé sur le terrain une importante décision allant dans le sens d’une nouvelle philosophie qui animera désormais le secteur de la jeunesse, vivement appelé à tirer profit des thématiques annuellement proposées à l’occasion de la tenue de ces assises. La Conférence nationale de la jeunesse est un précieux moment de réflexion offert aux jeunes de s’imprégner des valeurs positives montrant la justesse de la voie à suivre pour bien préparer l’avenir du pays en cherchant à réussir là où leurs aînés ont échoué. C’est notamment en se mobilisant pour préserver les acquis et veiller sur la patrie, que les jeunes sauront assurer la relève de leurs parents.  Grâce à la nouvelle dynamique apportée par les orientations et les directives des assises annuellement organisées, les jeunes sauront, espérons-le, apprendre à être ce que le Burundi attend d’eux.                                                                           

Pascaline Biduda

Ouvrir