Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE NGOZI> Préparatifs du centenaire de la ville de Ngozi

Le lancement de l’année jubilaire est prévu le 20 de ce mois

 

DSC 0014Le Conseil communal de la commune Ngozi a organisé différentes activités dans le cadre des préparatifs du centenaire de la commune Ngozi. Aujourd’hui, l’administration continue les préparatifs ainsi que la sensibilisation au sein de la population.  

 

Dans un entretien, Radjabu Songambere, l’administrateur de la commune Ngozi, a fait savoir que la ville de Ngozi a été créée en 1920. En 2020, cette ville aura cent d’ans d’existence. Le conseil communal est aujourd’hui en train de se préparer pour célébrer ce 100e anniversaire. Dans la série des préparatifs, on a déjà planté les arbres ornementaux, on a sensibilisé la population pour embellir la ville, les rues... Le lancement de l’année jubilaire est prévu le 20 de ce moisM. Songambere a indiqué que dans les préparatifs, les défis ne manquent pas, mais le conseil communal continue à voir comment ce centenaire pourrait être célébré avec succès. L’administrateur communal a lancé un appel à toute personne qui le peut de donner un coup de main pour que cette fête soit célébrée dans un climat d’ambiance.Concernant l’évolution de la ville de Ngozi, M. Songambere a fait savoir que depuis l’année 2005, il a été constaté, que ce soit au niveau des infrastructures communautaires, au niveau du secteur de l’éducation, de la santé, une amélioration manifeste par rapport aux années précédentes. Il a donné l’exemple du bâtiment du bureau communal de Ngozi et celui du bureau provincial construit en étage de trois niveaux.

La ville a été créée par le commerce

Herménegilde Sigahurahura, ancien administrateur de la commune Ngozi, âgé de 66 ans, a fait savoir que Ngozi est un nom « Swahili » qui désigne la peau. Cette ville a été créée par le commerce. Le premier commerce était celui des peaux des bêtes, tant domestiques que sauvages. Ces bêtes sont, entre autres, les vaches, les chèvres, les moutons, les lions, les antilopes, etc. C’était les Arabes qui faisaient la collecte de ces peaux. M. Sigahurahura a indiqué que, lorsque les Belges sont arrivés au Burundi en 1916, ils ont trouvé bon de construire un bureau pour leur administration. Ils n’avaient pas beaucoup d’intérêt à construire beaucoup de choses à Ngozi. Ils ont construit progressivement tantôt une petite maison à usage  administratif, tantôt une autre pour un service technique. Le premier bâtiment de l’hôpital de Ngozi a été construit en 1929.  En 1962, l’administration a été gérée par les Burundais et la province de Ngozi avait le siège à Ngozi s’étendait sur les actuelles provinces de Ngozi et de Kayanza. M. Sigahurahura a fait savoir qu’au chef lieu de la commune Ngozi, il y a un statut d’une étoile qui est un symbole d’une province caféïcole. Elle donnait un café qui procurait au pays 80% des devises en provenance des provinces de Kayanza et de Ngozi.Ngozi est le symbole d’ «agasaka ka Inarunyonga », c'est-à-dire la dernière demeure de la femme légendaire Inarunyonga dont parlent les légendes burundaises. « Agasaka ka Inarunyonga » signifie la tombe de « Inarunyonga ». Maintenant, elle est matérialisée par l’arbre qui, lui-même, a succédé à l’autre qui a été planté en 1919.

Quels sont les grands moments qui ont caractérisé la ville de Ngozi ?  

M. Sigahurahura a indiqué que les grands moments sont, entre autres, le championnat en matchs internationaux qui a opposé l’équipe du roi Mwambutsa IV à l’équipe du roi Rudahirwa du Rwanda. L’équipe du Burundi a battu celle du Rwanda avec un score de trois buts à un. Il a aussi signalé que Ngozi a été la province qui a pris le trophée du tournoi du championnat de football du premier congrès du parti Uprona en 1979 où la province de Ngozi a eu une coupe qui est aujourd’hui  exposé dans le bureau du gouverneur. 
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir