Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNC> Point de presse clôturant une assemblée extraordinaire de deux jours

La suspension des émissions de la VOA maintenue, l’autorisation de la BBC retirée

 

P 0313Le Conseil national de la communication (CNC) a animé, le vendredi 29 mars 2019, un point de presse pour revoir les décisions prises à l’endroit des radios BBC et VOA. Nestor Bankumukunzi, président du CNC, a indiqué que la décision de suspendre les émissions de la radio Voix de l’Amérique est maintenue et que l’autorisation de la BBC est définitivement retirée.  

 

Le CNC reproche à ces deux radios de ne pas se conformer à la loi régissant la presse au Burundi. La radio «Voix de l’Amérique» (VOA) est accusée de maintenir en son personnel, un journaliste burundais, Patrick Nduwimana, recherché par un mandat d’arrêt international émis par la justice burundaise pour la participation dans les violences meurtrières dans le but de protéger le putsch manqué du 13 mai 2015. Nestor Bankumukunzi a également fait savoir qu’on a donné plus de chance à cette radio mais en vain. « Malgré la suspension de ses émissions pendant six mois, le Conseil ne s’est pas prononcé pour donner plus de chances aux responsables de la VOA à bien régler la situation de leur radio conformément à la loi burundaise », a-t-il déploré. Pour ce, Nestor Bankumukunzi, président du CNC, a indiqué que la session de ce Conseil du 28 mars 2019 a délibéré que la suspension des émissions de cette radio est maintenue jusqu’à nouvel ordre. L’autorisation de l’exploitation de la station de la radio BBC est définitivement retirée pour avoir diffusé un documentaire  qui, selon lui,  s’est révélé un documentaire haineux, calomnieux, accablant et mensonger pour le Burundi alors qu’elle était sous sanction. « Ce documentaire présente des manquements professionnels graves violant la loi régissant la presse au Burundi », a-t-il ajouté.En plus, il est strictement interdit à tout journaliste burundais ou étranger se trouvant sur le sol burundais de fournir directement ou indirectement des informations pouvant être diffusées par ces deux radios.                                                            

Moïse Nkurunziza (Stagiaire)

Ouvrir