Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République> Moralisation de la société (vendredi 29 mars 2019)

Les confessions religieuses ont un grand rôle à jouer dans la consolidation de la paix et le développement

 

DSC00934Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza a rencontré les représentants des confessions religieuses du Burundi dans une séance de moralisation de la société,  le vendredi 29 mars 2019. Cette rencontre était centrée sur le thème, « Unité dans la diversité ».  Il a montré aux participants le rôle des Eglises dans la consolidation de la paix et le développement du Burundi, et des Eglises elles-mêmes. 

 

Sur invitation des responsables des confessions religieuses, le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a animé la seconde séance de moralisation de la société à l’intention des représentants de ces confessions religieuses. Lors de cette séance, les participants ont remarqué qu’il existe des divisions  et des conflits au sein de différentes Eglises. Le thème choisi, « Unité dans la diversité », est donc quelque chose d’essentiel sur quoi il faut se baser dans notre vie au quotidien, dans les églises ou pas. Selon Alain Diomède Nzeyimana, porte-parole adjoint du président de la République, Pierre Nkurunziza a montré à ces participants que les Eglises ont un grand rôle à jouer pour consolider la paix et le développement dans le pays et dans les Eglises. Les activités ne peuvent pas se faire normalement à l’église sans qu’il y ait la paix dans le pays. L’Eglise ne peut pas se développer si le pays ne se développe  pas.  Les Eglises sont appelées à lancer aux chrétiens, pendant les cultes, des messages constructifs, des messages de paix, des messages d’amour et de cohésion sociale. On a appris que les Burundais priaient comme les autres partout ailleurs bien avant la colonisation. Le chef de l’Etat a montré à ces participants les faits et événements qui se produisent et qui donnent l’honneur au pays. Dans sa conclusion, il appelle à l’union dans les Eglises et partout ailleurs. Vous saurez que les responsables des Eglises ont lu une déclaration dans laquelle, ils reconnaissaient les erreurs qui ont été commises dans certaines églises en 2015, mais affirment avoir regagné  le rail. Ils déclarent avoir demandé pardon à Dieu, au chef de l’Etat et au pays, avec confiance de l’avoir eu.   

Alfred Nimbona

Ouvrir