Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CENI DU BURUNDI> Atelier de renforcement de la culture démocratique

Pour mieux préparer les élections de 2020

 

DSC00247Le mardi 12 mars 2019, la Commission nationale électorale indépendante (Ceni), a organisé un atelier  de renforcement de la culture démocratique à l’endroit des leaders politiques et certains principaux responsables du pays. Le but de l’atelier est de mieux préparer les élections de 2020, qui se veulent transparentes et paisibles. Le président de la Ceni a appelé tous les participants à faire leur la tranquillité des élections de 2020.

 

Dans son discours d’ouverture de l’atelier de renforcement de la culture démocratique, le président de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni), Pierre Claver Kazihise, a remercié les participants à l’atelier. Il leur a rappelé  que l’année 2020 sera une année électorale. Et de dire que ces élections seront les premières organisées conformément à la nouvelle constitution de 2018.   « Ce sont ces élections qui nous permettrons la mise en place des nouvelles institutions. Raison pour laquelle nous devons mieux nous  y préparer », a dit le président de la Ceni.M. Kazihise a ajouté qu’à travers une série d’ateliers qui seront, par la suite organisés à travers tout le pays, il sera une occasion d’approcher la part la plus importante de la population burundaise. Il sera aussi un bon moment de faire un regard rétrospectif pour avancer dans la compréhension mutuelle. 

Les élections, une des indices d’une démocratie solide

Selon M. Kazihise, les élections constituent un des indices d’une démocratie solide. « Il  n’y a pas de démocratie sans élections mais aussi, les élections à elles seules ne suffisent pas, même si elles constituent le pilier de la démocratie. Il faut alors qu’il y ait la démocratie », a-t-il souligné. Il a rappelé par-là, que dans pas mal de pays au monde, la période électorale est souvent une période de trouble, de peur et de violences. Cela parce que  beaucoup de participants dans les élections n’ont pas encore compris le bien-fondé des élections, ou parce qu’il n’y a pas de dialogue. D’où il a réaffirmé que le dialogue vient avant tout dans la démocratie car, il en ressort le respect mutuel. « Dans la démocratie qui met en avant le dialogue, il y a la confiance et s’en suit le développement. Pour nous, la démocratie c’est le Burundi, c’est la paix pour les Burundais », a-t-il déclaré.

Les élections sont une affaire de tout citoyen

Pierre Claver Kazihise a indiqué que, les élections sont une affaire de tout citoyen. C’est pourquoi il a profité de cette occasion pour inviter les participants à contribuer positivement pour la réussite des élections de 2020. A la population, il a demandé de contacter la Ceni chaque fois qu’il y a une incompréhension. Il a exhorté les chefs des partis politiques à bien encadrer leurs membres tout en leur montrant le permis et l’interdit pendant le processus électoral. Aux associations de la société civile qui voudront suivre de près les élections de 2020, M. Kazihise a demandé de bien vouloir approcher la Commission pour mieux s’entendre sur leur rôle à jouer.Au cours de l’atelier, il y a eu présentation de quatre thèmes dont celui sur la Relation entre la Démocratie, les élections et la paix ainsi que celui sur le bon langage en politique. Les participants ont vivement salué l’organisation de l’atelier. Ils ont demandé que les clauses soient respectées par tous, pour que les élections de 2020 réussissent mieux. Ils ont émis des inquiétudes comme quoi il y a des partis politiques qui veulent les élections et d’autres qui ne  veulent pas entendre parler d’elles, et toutes leurs inquiétudes ont trouvé des réponses claires.

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir