Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MDPHASG> Progrès et perspectives en matière de développement de la femme

Il est demandé aux femmes leaders de servir de modèle

 

DSC09528Les femmes burundaises commencent à prendre leur destin en main par des projets d’auto développement. Elles créent de petites entreprises et parviennent à faire vivre leurs familles.   

 

En répondant aux différentes questions des journalistes, Martin Nivyabandi, ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, a fait savoir que le Burundi va participer à la 63ème session de la Commission de la condition de la femme qui va se tenir à New York. Cette session est organisée régulièrement tous les mois de mars pour évaluer le pas franchi. La délégation burundaise va présenter les progrès réalisés par la femme burundaise. La montée, le dynamisme du mouvement  associatif féminin est un cas à partager dans notre pays. Mais aussi, les femmes commencent à prendre leur destinée, leur destin en mains par des projets, des programmes d’auto-développement.M. Nivyabandi a indiqué que l’autre progrès est lié à l’épanouissement  comme les petites entreprises qui sont créées par des femmes dynamiques. Ce sont des exemples qui sont parlants. Le ministre Nivyabandi encourage les Burundais à toujours compter sur leurs propres forces. Dix mille FBu peuvent servir de capital pour une femme rurale. Dans les quartiers périphériques comme Kinama, il y a des femmes qui ont commencé le commerce avec 20 000FBu et parviennent à faire vivre leurs familles.    M. Nivyabandi a indiqué que le programme « Nawe nuze » est un succès dans notre pays. Il y a aussi des lois qui ont été votées par  les institutions  burundaises. La loi pour la lutte contre les violences basées sur le genre, la répression des crimes y relatifs est un cas d’école pour les autres pays. Ces derniers demandent souvent comment le Burundi est parvenu à mettre en place cette loi. Grâce à cette loi, les mariages qui étaient en unions libres sont aujourd’hui à  plus de 95% régularisés.M. Nivyabandi a fait savoir que le gouvernement va continuer à faire de la femme le pilier de la paix et du développement en s’appuyant sur la femme leader. Il a profité de l’occasion pour demander aux femmes leaders de servir de modèle aux autres femmes. 

Lucie Ngoyagoye

Ouvrir