Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION SINO-BURUNDAISE> Réception du projet d’accès à la télévision satellitaire

Trois cent villages dont 6 00 lieux publics et 6 000 familles équipés

 

DSC09655Le ministère de la Communication et des médias a procédé le vendredi 1er mars 2019, à la réception du projet d’accès à la télévision satellitaire. Au Burundi, trois cent villages dont 600 lieux publics et 6000 familles ont été équipés. 

 

Dans son discours, Frédéric Nahimana, ministre de la Communication et des médias a d’abord rappelé que le projet d’accès à la télévision par satellite dans 10 000 villages africains dont 300 au Burundi a été lancé en zone Gatumba en date du 23 octobre 2018.Frédéric Nahimana a fait savoir que ce projet sera très bénéfique pour le Burundi car il vise la vulgarisation de la télévision dans tous les coins du pays et qu’il va aider les ménages les moins nantis à accéder à la télévision. « En bref ; le projet va poursuivre l’objectif de désenclaver la population afin de rendre effectif l’accès universel aux droits à l’information », a-t-il réaffirmé.Au nom du gouvernement du Burundi, le ministre Nahimana a remercié vivement la Chine pour ses appuis multiformes qu’elle ne cesse d’apporter au Burundi. Il a aussi remercié la société Star times et tout le personnel pour leurs efforts qui ont permis une excellente mise en œuvre du projet. Frédéric Nahimana a demandé à la Chine de soutenir davantage le Burundi. Il a promis que le gouvernement du Burundi ne ménagera aucun effort pour poursuivre cette initiative. Li Chang Li, ambassadeur de la Chine au Burundi, a fait savoir que ce projet aura plusieurs effets dans plusieurs domaines. «D’abord, il contribuera dans l’élargissement de la coopération sino-burundaise. Comme vous le savez la Chine est représentée dans presque tous les chantiers du pays du développement er surtout dans les domaines de la santé, éducation, les infrastructures et la valorisation des ressources humaines », a-t-il dit. Il a aussi affirmé que ce projet a un caractère social car elle permettra aux gens de savoir ce qui se passe à travers le monde et favoriser l’ouverture de l’esprit. Selon Li Chang Li, ce projet représente une illustration d’une nouvelle approche de la Chine vis –à-vis de l’Afrique, en général, et du Burundi, en particulier.                                                                               

Moïse Nkurunziza (Stagiaire)

Ouvrir