Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Ngozi> Réunion du chef de l'Etat avec les intervenants dans le secteur café

La mise en place de la journée dédiée à la filière café s'avère indispensable 

 

IMG 20190301 100359Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a tenu le vendredi 1er mars 2019, au chef-lieu de la province de Ngozi, une réunion à l'intention de tous les intervenants dans le secteur café. Les associations œuvrant dans ce secteur sont invitées à le développer. 

 

Après cette réunion, le porte-parole adjoint du président de la République, Alain Diomède Nzeyimana, a d'abord rappelé qu'il s'est tenu le 23 novembre 2018 à Ijenda, une réunion qui avait pour objectif de résoudre les problèmes se trouvant dans la filière café. A cette occasion, il est sorti une recommandation en rapport avec la régularisation des caféiculteurs endéans trois mois.M.Nzeyimama a aussi indiqué que cette réunion se tient au moment ou il y a une évolution positive dans ce secteur mais, a-t-il déploré, le fait qu’il y a neuf associations qui n'ont pas respecté leurs engagements et à  cet effet, ils ont été privés de leurs contrats d'œuvrer dans ce secteur. Le cas le plus intéressant qui s'est observé est que certaines coopératives ont déjà payé les caféiculteurs mais elles ne veulent pas exporter leur café sous prétexte que les cours de café ont chuté sur le marché international. Cela handicape les plans du Gouvernement car les devises devraient entrer dans le pays et contribuer beaucoup dans le développement. Pour cela, le président Nkurunziza leur a fait un clin d'œil, qu'ils ont un grand rôle à jouer.Le chef de l'Etat a proposé, comme il existe une journée des contribuables à l'OBR chaque année, qu'il y ait aussi une possibilité d'organiser une telle journée dans le secteur café dans le but d'encourager ceux qui ont bien travaillé. Des mesures ont été prises pour les neuf associations qui ont payé tardivement et elles ont été rayées de la liste des coopératives œuvrant dans la filière café.                                                                                         

YVETTE IRAMBONA

Ouvrir