Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNC> Réunion de présentation et d’échanges sur les prestations des organes de presse durant le dernier trimestre 2018

«De façon générale, les organes de presse oeuvrant au Burundi ont essayé de respecter la loi »

 

DSC 0525Le Conseil national de la communication (CNC) a organisé une réunion de présentation et d’échanges sur les prestations des organes de presse durant le dernier trimestre 2018, le jeudi 07 février 2019 à Bujumbura à l’intention des responsables des médias. 

 

Dans son discours d’ouverture de la réunion, le président du CNC, Nestor Bankumukunzi, a fait savoir que la mission  du CNC est de réguler les médias dans l’objectif de garantir au Burundi une presse libre, responsable, professionnelle et respectée. Le CNC a déploré le grave manquement professionnel et le mensonge de la radio BBC qui vient de se rendre coupable au moment où sa réouverture était sur le point d’être décidée.Le président du CNC a indiqué que la liberté de la presse repose essentiellement sur le respect de la loi et son contraire est plutôt la liberticide de la presse. Le projet de délivrance de la carte de presse semble atteindre sa maturité, a-t-il dit.Au cours d’une interview qu’il a accordée à la presse après la réunion, le président du CNC  a indiqué qu’il était question d’évaluer les prestations des médias durant les mois d’octobre, novembre et décembre de l’an 2018. Le constat qui a été fait par le CNC est que la majorité des organes de presse ont fourni des efforts dans le prolongement des conseils et des recommandations qui leur avaient été faits. Le CNC avait notamment demandé aux responsables des médias de procéder à un encadrement de proximité des journalistes placés sous leur responsabilité.

Des conseils ont été prodigués.

M.Bankumukunzi a indiqué que, de façon générale, les organes de presse oeuvrant au Burundi ont essayé de respecter la loi. Cependant, le CNC  a constaté qu’il y a des ratés notamment les violations de la loi surtout en ce qui concerne l’équilibre de l’information. A ce sujet, même ceux qui ont fait des efforts, ces derniers ont été entachés par des déséquilibres de l’information, des violations de l’article 52 de la loi régissant la presse. Le CNC  a constaté qu’il y avait des émissions et des informations qui n’étaient pas équilibées. Une autre faute qui a été relevée par le CNC, a dit M.Bankumukunzi, est la dépravation des mœurs. Il y a eu des radios, la presse écrite et des télévisions aussi où l’on a eu à déplorer des émissions, des chansons et des tranches d’animation qui n’ont pas du tout respecté la culture burundaise.Le président du CNC a saisi l’occasion pour leur faire un clin d’œil et des conseils renforcés pour que ce genre de manquements ne se reproduisent plus dans les médias. La plupart des médias, a signifié M.Bankumukunzi, ont reconnu les fautes commises et se sont engagés solennellement à redresser la barre pour les prochains jours.Comme l’a révélé le président du CNC, cela a été fait dans l’objectif de préparer les médias à mieux aborder et à mieux couvrir médiatiquement la période électorale qui s’annonce déjà afin que l’on puisse éviter les fauttes professionnelles qui risquent de nous coûter cher comme en 2014 et 2015. M.Bankumukunzi a prodigué des conseils aux responsables des médias afin qu’ils préparent les journalistes intellectuellement et moralement pour qu’ils puissent couvrir la période des élections de façon professionnelle et responsable en vue de se faire respcter.

Martin Karabagega

Ouvrir