Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commentaire >Construisons notre pays en bons patriotes

Le peuple burundais, toutes ethnies confondues, vient de célébrer la fête de son unité, en méditant profondément sur le pays dans son passé, son présent et son avenir. La fête de l’Unité du 5 février 2019 a été notamment marquée par le message à la Nation du président de la République, Pierre Nkurunziza ; une conférence de presse du Secrétaire général du parti CNDD-FDD, Evariste Ndayishimiye ; sans oublier les cérémonies du jour s’étant déroulées à travers tout le pays, dans la paix et la sérénité en chantant, main dans la main, l’hymne de l’Unité en face du drapeau national et celui de l’Unité, aux lieux prévus à cet effet, notamment les monuments et les places de l’unité.Si le commentaire que nous vous proposons est consacré au patriotisme, c’est que l’Unité nationale ne pourrait pas devenir une réalité dans un pays mal aimé par ses citoyens. Les conflits interethniques d’un amer souvenir qui ont, dans le passé, déchiré le tissu social burundais en témoignent à suffisance. Comment en effet, nous considérer en bons et véritables citoyens en n’aimant pas notre Patrie ; le patriotisme étant une valeur citoyenne sans laquelle la société burundaise ne pourrait s’édifier. Si le Burundi a connu des moments sombres de son Histoire en 1965, en 1972, en 1988 et en 1993 par les mains de ses propres fils, c’est que les valeurs positives parmi lesquelles figure en bonne place le patriotisme, ont fait tant de défaut à bon nombre de Burundais habités par le manichéisme qui enseigne aux méchants de chasser les bons et aux bons de chasser les méchants, au lieu de chercher à vivre en symbiose, en adhérant aux idéaux de paix, d’unité, de démocratie et de développement dont le patriotisme est porteur.De nos ancêtres qui se sont battus d’abord avant de bâtir le Burundi, faisons d’eux des modèles de patriotisme, véritable nœud ombilical devant nous relier à eux, pour que vive à jamais la Patrie. Le prince Louis Rwagasore, héro de l’indépendance, le président Melchior Ndadaye, héro de la démocratie avaient bien compris le message de nos ancêtres, c’est-à-dire celui du patriotisme au seul service de l’intérêt du peuple et de la Nation. Imprégnons-nous donc de l’Histoire de notre pays de façon à pérenniser l’héritage de nos ancêtres qui ont édifié une société burundaise basée sur le patriotisme, cet amour profondément voué à la Patrie sans lequel, redisons-le, rien de positif ne peut-être entrepris en sa faveur. Ceux qui ont lu l’Histoire du Burundi depuis l’époque du roi Ntare Rushatsi à nos jours, savent bien et sauront bien faire connaître que c’est grâce à la bravoure et au patriotisme de nos aïeux que le pays aura toujours de citoyens valeureux pour l’aimer et le protéger contre les forces du mal d’où qu’elles viennent. C’est  à cela que les autorités du pays nous invitent sans cesse.Sachons alors tirer profit des séances de moralisation régulièrement animées par le président de la République Pierre Nkurunziza pour renforcer notre esprit patriotique. C’est ainsi que nous, tous ensemble, découragerons ceux qui seraient tentés de nous ravir notre indépendance et notre souveraineté. Sans patriotisme, sans cette valeur citoyenne devant habiter les générations montantes et futures, notre pays sera à la merci de tout ce qui est de nature à porter atteinte à sa souveraineté.                                                                                     

Pascaline Biduda

Ouvrir