Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AMBASSADE DE CHINE> La fête du printemps 2019 et exposition internationale

Sur les 40 ans de réforme et d’ouverture de la Chine

 

DSC08154L’ambassade de Chine au Burundi a célébré, le jeudi 31 janvier 2019, dans les enceintes de ladite ambassade, la fête du Printemps 2019 et l’exposition internationale sur les 40 ans de réforme et d’ouverture de la Chine. Pour les Chinois, cette année sera dédiée au cochon. 

 

Dans son allocution, l’ambassadeur de Chine au Burundi, Li Changlin a d’abord rappelé que l’année du chien va bientôt toucher à sa fin. Il a profité de cette occasion pour exprimer ses sincères salutations et meilleurs vœux pour l’année du cochon à tous les Burundais. Il a indiqué que l’année 2018 avait marqué le 40è anniversaire de lancement de la politique de réforme et d’ouverture de la Chine. «Comme le disait le président  Deng Xiaoping en 1978, la Chine, après la calamité de la Grande révolution culturelle qui avait duré 10 ans, risquait d’être éliminée de la planète. C’est grâce à la politique de la réforme et d’ouverture que la Chine a connu d’énormes progrès prodigieux dans tous les domaines. Il a essayé de montrer les statistiques de l’évolution du développement économique chinois qui ont été satisfaisants au cours de ces 40 ans.Le développement de la Chine a alors apporté des expériences réussies, et montré de belles perspectives aux nombreux pays  en développement quant à leur marche vers la modernisation et que la Chine constitue une grande force en faveur de la paix et du développement dans le monde. « A la lumière de l’esprit du bénéfice mutuel et de gagnant-gagnant, la Chine entend partager ces expériences avec les autres pays en développement, surtout les pays africains. C’est la raison pour laquelle nous avons organisé cette exposition, qui veut vous donner de matières à réflexion sur la recherche d’une voie de développement adaptés à vos réalités ». Li Changlin a rappelé qu’au moment de la célébration du 55è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques sino-burundaises, soit plus d’un siècle, l’amitié et la coopération entre la Chine et le Burundi gagnent sans cesse en largeur et en profondeur. « Nos deux pays ont vu les visites de haut niveau se multiplier, leur confiance politique s’élargir et s’approfondir, leur confiance politique réciproque se consolider, leurs échanges économiques et commerciaux s’élargir et s’approfondir, et leur coopération dans les domaines éducatif, sanitaire, culturel, sportif et militaire accéder à des niveaux toujours plus élevés».  

Cent nonante mille  kits de produits de réception de télévisions numériques 

Il a annoncé que, pour renforcer la coopération entre ces deux pays, le gouvernement burundais va recevoir de la part de la Chine,

190 000 kits de produits de réception de télévisions numériques comme matériels combinés pour le projet de Numérisation de la radio et télévision nationales du Burundi. Li Changlin n’a pas manqué de dire que la Chine a accordé une grande importance au Plan national du développement pour les 10 ans à venir  par le Burundi où elle a mobilisé une dizaine de jeunes interprètes pour traduire ce projet en chinois afin d’explorer des pistes pour le mettre en synergie avec les stratégies chinoises dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine.Le secrétaire permanent au ministère des Affaires étrangères, Isidore Ntirampeba a fait savoir que cette année de cochon est très significative pour les Chinois et pour les Burundais. « Le cochon est considéré comme un animal loyal, honnête, patient, généreux, modeste, travailleur et fort. Il se caractérise par un bon appétit et quand on a l’appétit, il faut trouver à manger. Le travail a permis à la Chine de se développer dans tous les domaines jusqu’à la rendre une deuxième puissance économique mondiale. Le gouvernement burundais souhaite à la Chine de continuer d’aller toujours de l’avant ».

Une délégation conduite par le Deuxième vice-président à Beijing en 2018

M. Ntirampeba  a indiqué que dans le cadre des échanges de visites de haut niveau, une forte délégation burundaise conduite par le Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a participé au sommet du Forum sino-africain du 2 au 5 septembre 2018 ; un forum à travers lequel la Chine et l’Afrique veulent construire une communauté de succès, encore plus solide. « Le gouvernement burundais soutient l’organisation du deuxième forum : « La Ceinture et la Route » prévu en 2019 dans le cadre de la promotion de la coopération internationale.Signalons que les danses chinoises et jeux divers, des tambours et des jeux acrobatiques montrant la culture de ces pays ont clôturé les cérémonies.                                                                                               

Olivier Nishirimbere

Ouvrir