Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DES DROITS DE L’HOMME> Présentation des réalisations de l’année 2018

Elles s’élèvent à 93,7%

 

DSC08826Le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi, a tenu le vendredi 1er février 2018 à Bujumbura, une assemblée générale à l’endroit de tout le personnel de son ressort. C’était dans le cadre de la présentation des grandes réalisations de la période 2018 qui  s’élèvent à 93,7%.  

 

Dans son mot d’ouverture, le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi a souhaité la bienvenue aux participants qui ont pris part à cette rencontre. Il a indiqué que ladite assemblée avait comme objectif de présenter les facteurs de réussite de l’an 2018, les éventuels défis rencontrés et les perspectives de l’année 2019. « A la fin de chaque année, le personnel du ministère des Droits de l’Homme se réunit pour échanger sur les grandes réalisations de l’année précédente, présenter les actions phares qui seront mises en œuvre l’année suivante», a précisé M. Nivyandi. L’évaluation trimestrielle des activités réalisées au premier trimestre de l’année 2018-2019, et les résultats y relatifs ont montré que ces activités ont été réalisés à un taux de 98,3%. Le suivi est capital car, il permet de mesurer si les résultats escomptés ont été atteints ou pas.Après le mot d’ouverture du ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi, l’orateur du jour a présenté le bilan des réalisations de ce ministère qui allait de 2012 jusqu’en 2018. Il a déclaré qu’en 2012, il y avait eu la création de la loi régissant le comité d’évaluation des performances des organes de l’administration publique (Cepop). Ledit comité coopère avec d’autres comités sectoriels de suivi et évaluation. Le Cepop avait comme objectif de contrôler les devancés et les réalisations annuelles de tous les ministères œuvrant au Burundi, en leur attribuant les places et les primes d’encouragement.Le ministère des Droits de l’Homme, pour mettre en œuvre les objectifs de Cepop, a créé une cellule chargée de planifier, de suivre et d’évaluer ses activités.

Quelques grandes réalisations et l’emplacement du ministère

En voici quelques grandes réalisations et l’emplacement du ministère des Droits de l’homme par rapport aux autres ministères. En 2012, ce ministère a obtenu une note de 69,5% et a occupé la 10e place ; en 2013, 3e place avec 84,3% ; en 2014, 6e place avec 84% ; en 2015, 2e place avec 86,23% ; en 2016, 3e place avec 90,7% et en 2017, 1ère place avec 100% toujours par rapports aux 20 ministères. Suite aux réalisations de l’an 2017, ce ministère a eu un octroi de 2 000 000 FBu et un certificat de mérite en guise d’encouragement. Et, les réalisations qui ont le plus contribué au ministère à avoir une meilleure note, sont notamment la création d’une politique de gestion de performance dans le secteur public ; les visites et réunions organisées par le personnel ; les retraites gouvernementales ; etc. 

Les défis et les perspectives 

Malgré les bonnes œuvres réalisées par le ministère des Droits de l’Homme, les défis ne manquent pas. Ils sont entre autre, la non signature de certains départements du ministère sur les lois régissant la cellule chargée de planifier, de suivre et d’évaluer ses activités ; ressources financières limitées ; le manque de collaboration interpersonnelle ; etc. Concernant les perspectives qui pourront aider le ministère des Droits de l’Homme à s’épanouir davantage, ce ministère doit organiser une réunion extraordinaire pour étudier ensemble comment on peut mettre en exécution les contrats signés par les organisations gouvernementales et non-gouvernementales y relatives. Il faut également établir un suivi des contrats des employés et leurs responsables ; établir une fiche de collecte statistique dans tous les départements dudit ministère ; mettre en exécution le projet de la protection sociale. A cet effet, le ministre et le personnel du ministère, ont profité de cette occasion pour échanger les vœux de 2019. 

Evélyne Habonimana, Donathe Ndayisenga (Stagiaire)

Ouvrir