Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Séance plénière du jeudi 03 janvier 2019

Le projet de loi portant ratification par le Burundi de l’accord cadre portant création de l’Alliance solaire internationale adopté à l’unanimité

 

DSC 0420Les députés de l’Assemblée nationale, sous la conduite de Pascal Nyabenda, se sont réunis en séance plénière le jeudi 03 janvier 2019 pour analyser et adopter le projet de loi portant ratification par le Burundi de l’accord cadre portant création de l’Alliance solaire internationale. Ce dernier a été adopté à l’unanimité par les députés qui étaient présents. 

 

Au cours de cette séance plénière, le gouvernement était représenté par le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza pour fournir des éclaircissements.Dans son exposé des motifs, M.Manirakiza a fait savoir que le Burundi est un pays qui a un relief très accidenté. Notre pays dispose d’un excellent gisement solaire. Cependant, le type de relief dont dispose notre pays impose à la population un mode d’habitat dispersé qui ne facilite pas l’approvisionnement en électricité par réseau interconnecté moyenne tension et basse tension.Par ailleurs, faute de production d’énergie électrique en quantité suffisante par l’hydroélectricité, M.Manirakiza a indiqué que toutes les infrastructures ne sont pas connectées au réseau interconnecté.Dans l’optique de développer l’électrification des zones rurales difficilement accessibles  par le réseau interconnecté et des établissements à caractère social, mais aussi en vue d’accroître le taux d’accès à l’énergie propre, l’alimentation par système solaire photovoltaïque semble la meilleure option. Elle est la mieux adaptée pour le système d’habitat dispersé, a-t-il dit.L’ambassade de la république d’Inde a informé le Burundi qu’une cellule administrative provisoire d’Alliance solaire internationale (Asi)  a été mise en place au sein du ministère indien  en charge des énergies nouvelles et renouvelables. L’ambassade de la république d’Inde a demandé l’adhésion du Burundi et la désignation du point focal à l’Asi. Le Burundi a signé l’accord-cadre pour l’adhésion à l’Asi en date du 26 février 2018 à Bujumbura.Selon M.Manirakiza, le gouvernement d’Inde contribuera à hauteur de 27 millions de dollars américains à l’Asi pour la création du fonds, la mise en place des infrastructures  ainsi que les dépenses récurrentes pour une période de 5 ans, de 2016-2017 à 2020-2021.

Trois projets du Burundi ont été retenus

Plusieurs pays ayant signé l’accord-cadre ont soumis des projets pour financement. Pour le Burundi, trois projets ont  retenu l’attention particulière du secrétariat de l’Asi. Il s’agit de l’exploitation solaire décentralisée par l’installation des lampadaires le long des routes. Il s’agissait aussi des mini-réseaux pour l’électrification des centres de l’intérieur du pays ou des villages et des systèmes solaires sur les toitures pour les infrastructures publiques, a dit M. Manirakiza.La majorité des députés revenaient sur la question de savoir comment ces lampadaires seront protégés d’autant que ceux qui ont été installés ont été vandalisés. A cette question, M. Manirakiza a fait savoir qu’il faut d’abord sensibiliser et conscientiser la population bénéficiaire sur l’importance de ces lampadaires. Il a promis que l’on va utiliser des techniques sophistiquées lors de l’installation de ces lampadaires. Après analyse et amendement par les députés, ce projet de loi a été adopté à l’unanimité par 101 députés dont 92 présents et 9 procurations.

Martin  Karabagega

Ouvrir