Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MUHA> Atelier de renforcement des capacités des membres des comités mixtes de sécurité

La lutte contre les rumeurs pendant la période préélectorale, au centre des débats

 

DSC07117Le Conseil national de sécurité a organisé, le jeudi 3 janvier 2019, un atelier de renforcement des capacités à l’endroit de tous les membres des comités mixtes de sécurité de toutes les zones de la commune Muha en mairie de Bujumbura, sur l’alerte précoce, le renseignement préventif, l’éducation patriotique et la lutte contre les rumeurs pendant la période préélectorale. Et Silas Ntigurigwa, secrétaire permanent de cet organe demande aux responsables des comités mixtes de sécurité de renforcer la quadrilogie et invite la population à éviter les rumeurs qui déstabilisent et perturbent la sécurité pendant la période préélectorale, en donnant chaque fois tous les renseignements à leurs autorités hiérarchiques. 

 

Dans son mot d’accueil, Daniel Kabura, administrateur de la  commune urbaine de Muha, a informé que la situation socio sécuritaire est bonne dans  les différentes zones de la cette commune, même si certains cas de perturbation de la sécurité s’observent dans certaines zones de la même commune. M. Kabura a indiqué que cela est dû au travail en synergie de tous les membres de la quadrilogie qui veillent jour et nuit pour maintenir la paix et la sécurité au sein de leurs zones et quartiers respectifs. Quant au conseiller principal du maire de la ville de Bujumbura, il a lui aussi remercié la population de la commune Muha en général et les membres des comités mixtes de sécurité  en particulier qui travaillent  jour pour jour pour renforcer et maintenir la paix et la sécurité dans cette commune. Pour clôturer, l’administrateur de la commune Muha, a demandé aux participants à cet atelier d’écouter très attentivement tous les conseils qui allaient être donnés afin de continuer à maintenir la sécurité de leur entourage. Dans son discours d’ouverture, Silas Ntigurigwa, secrétaire permanent du conseil national de sécurité, a d’abord remercié tous les acteurs impliqués dans le secteur du maintien de la paix et la sécurité en  commune Muha, tout en indiquant que le travail de renforcement de la sécurité et de la paix est un travail quotidien qui nécessite une synergie et un suivi régulier.

« Quand le peuple est sécurité, le pays aussi doit être en pleine sécurité »

Dans la poursuite de son discours, M. Ntigurigwa a rappelé qu’auparavant,  le travail de maintien et de renforcement de la paix et de la sécurité était seulement réservé aux forces de défense et de sécurité. Mais aussi, ces dernières réussissaient  leurs missions grâce au soutien et à la collaboration de la population et de tous les autres acteurs. Alors, vu le rôle primordial de la population dans le maintien de la sécurité, il a informé que c’est dans cette même perspective que le chef de l’Etat burundais a mis en place le Conseil national de sécurité pour que la question de paix et sécurité soit prise en mains.« Et c’est à travers la quadrilogie que s’est constatée l’implication de toutes les couches sociales du pays pour maintenir et renforcer la paix et la sécurité dans le pays », a indiqué M. Ntigurigwa. Ce dernier  a affirmé qu’il faut d’abord que la sécurité soit maintenue et renforcée au niveau de nos ménages avant qu’elle soit répandue sur tout le territoire national. Signalons que les différents enseignements sur les critères, les facteurs et les comportements a adopter pour que la paix et la sécurité soient une réalité dans notre pays  ont été dispensés par certains experts.

AVIT NDAYIRAGIJE

Ouvrir