Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République> Moralisation des jeunes (samedi 1 décembre 2018)

Préparer la jeunesse, le Burundi de demain

 

DSC05822Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a rencontré les jeunes venus de différentes localités et  de différentes catégories le samedi 1er décembre 2018. Cette rencontre était organisée dans le cadre de la moralisation de la société comme le chef de l’Etat le fait souvent pour d’autres catégories de Burundais.  

 

Le porte-parole du président de la république du Burundi, Jean-Claude Ndenzako Karerwa dit que cette rencontre s’est faite à l’intention des jeunes, une catégorie très importante comme les Forces de défense et de sécurité, la magistrature, la presse et les confessions religieuses. Ainsi, dit M. Ndenzako, le message que le chef de l’Etat a adressé à cette jeunesse était de lui inculquer des valeurs susceptibles de lui permettre de ne pas retomber dans les erreurs du passé. En effet, il est connu de tous et le Chef de l’Etat le sait très bien, que le Burundi a traversé des moments troubles, si bien qu’ à certaines époques, le Burundi a failli sombrer  dans le chaos, mais grâce à la bravoure des Burundais dignes de ce nom, grâce aux ancêtres, le Burundi a toujours survécu malgré tous ces problèmes qu’il a connus.   M. Karerwa dit que les enseignements à la jeunesse visent avant tout à la vacciner  pour prévenir plutôt que guérir. En effet, les jeunes constituent un groupe très important, car le Burundi sera légué à cette catégorie de gens. Il faut donc préparer cette catégorie de gens, cette génération  pour qu’elle soit avertie afin de pouvoir  donner honneur, d’émuler la génération des braves qu’a connus le Burundi tels que les rois, le héros de l’indépendance et bien d’autres. En définitive, les enseignements de ce samedi rentrent dans la perspective de moralisation de la société, avec un accent particulier sur les groupes cibles comme la jeunesse, pour préparer un Burundi de demain, un Burundi guéri de tous les maux. 

 Alfred Nimbona

Ouvrir