Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION> Départ du président du Sénat pour le Nigeria

Il va participer à la 41e Conférence des présidents d’Assemblées parlementaires nationales de l’Union parlementaire africaine

 

DSC 0260Le président du Sénat burundais,  Révérien Ndikuriyo, a pris l’avion à destination du Nigéria, le vendredi  02 novembre 2018 pour participer à la 73e session du comité exécutif et à la 41e conférence des présidents d’Assemblée parlementaires nationales de l’Union parlementaire africaine organisée du 05 au 09  novembre 2018. 

 

Comme l’a indiqué à la presse le porte-parole  du président du Sénat Gabby Bugaga, les participants à cette conférence débattront sur trois   points. En premier lieu, ils débattront sur le rôle des parlements dans la lutte contre le terrorisme, les bandes armées et les crimes organisé en Afrique. Les parlements sont appelés à agir d’une façon collégiale à travers le vote pour garantir la stabilité  transfrontalière. De ce fait, les parlements doivent inviter les gouvernements respectifs à appliquer la loi dans toute sa rigueur pour prévenir tout ce qui peut nuire à l’ordre public.En second lieu, les parlementaires débattront sur la  promotion des investissements privés en tant que facteur majeur du développement, a dit M.Bugaga. Le Burundi offre des facilités énormes à l’endroit des investisseurs et présente une position géographique permettant un accès direct à plusieurs pays voisins. Cela favorise les échanges commerciaux, raison pour laquelle il a été classé consécutivement  trois fois parmi les dix meilleurs réformateurs au monde par les rapports Doing business. A côté de cela, le Burundi accorde des avantages fiscaux réels où tout nouvel investissement bénéficie automatiquement de l’application du tarif zéro sur les biens d’équipement et les matières premières importées.En dernier lieu, les parlementaires débattront sur la promotion de la scolarisation  des filles comme moyen efficace de lutte contre les mariages précoces en Afrique. L’éducation des filles, a fait savoir M.Bugaga, est un formidable instrument de lutte contre la pauvreté.Cette session sera également réservée aux élections des nouveaux organes dirigeants du comité exécutif ainsi qu’à la désignation du nouveau secrétaire général de l’Union parlementaire africaine. En marge de cette session, M.Ndikuriyo aura l’occasion de s’entretenir avec d’autres présidents des parlements sur des sujets d’intérêts  communs.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir