Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PREMIERE VICE-PRESIDENCE> Visite du Premier vice-président à l’église Charismatique Emmanueliste

Que toute autorité vient de Dieu

 

DSC 0040Le premier vice-président de la république du Burundi Gaston Sindimwo a effectué le dimanche 4 novembre 2018 une visite de courtoisie à l’église du Renouveau Charismatique Emmanueliste de Cibitoke.  Les autorités de cette Eglise ont apprécié le geste et le Premier vice-président a saisi cette occasion pour prodiguer des conseils d’un bon chrétien.  

 

 

L’apôtre qui a coordonné la prière ce jour-là s’est focalisé sur la parole de Dieu qui se trouve dans Ephésiens 3-verset 10 et dans Malachie 3-16 pour expliquer que quel que soit l’individu, il faut la crainte de Dieu. Ceux qui craignent Dieu s’entraident les uns les autres, ont toujours envie d’écouter sa parole, et ce sont eux qui seront pardonnés.Il a dit que toute autorité vient de Dieu, c’est pourquoi il faut respecter les autorités du pays. Il a ensuite remercié le Premier vice-président pour sa présence et pour s’être impliqué dans l’agrément de leur Eglise.Quant au gouverneur de la province de Cibitoke, Joseph Iteriteka, il a laissé entendre que c’était un plaisir pour lui d’accueillir le Premier vice-président dans sa province. Il a demandé aux chrétiens de se soutenir mutuellement et d’aider ceux qui sont dans la nécessité. M. Iteriteka a aussi recommandé de respecter les institutions en procédant aux travaux d’intérêt communautaires, car le pays est construit par sa population, c’est donc sa richesse a-t-il ajouté.Le Premier vice-président de la République, dans son discours, a aussi emboité le pas aux autres en disant que l’autorité vient de Dieu, c’est pourquoi le respect des institutions doit être un fait absolu. Les chrétiens doivent aussi se respecter et s’aimer les uns les autres comme Jésus nous a aimés. C’est le commandement de Dieu a-t-il poursuivi. M.Sindimwo déplore les divisions qui se sont installées dans notre pays et souhaite qu’elles soient déracinées à jamais. Les divisions ethniques n’ont pas de fondement dans notre pays. Il faut se méfier des personnes qui se cachent derrière cette idéologie pour diviser les Burundais. La diversité fait l’harmonie, l’important c’est de vivre en paix avec soi-même et avec les autres. Il leur a promis qu’il va les soutenir dans leur projet de construction des églises et a profité de cette occasion pour leur souhaiter meilleurs vœux 2019, et qu’une tonne de riz et une autre de haricot leur seront octroyées pour fêter le Nouvel an avec tous les chrétiens.

Aline Nshimirimana

Ouvrir