Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SECURITE> Octroi d’un don par le HCR au commissariat général des Migrations

Un don de plus de 186 millions de FBu

 

DSC04631Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a remis au commissariat général  de la Police des migrations un don d’une valeur de 186 670 592 Fbu sans les TVA. Ce don est composé de matériels de bureau avec 7 motos qui serviront de coordination transfrontalière entre les 4 zones frontalières dont Busoni, Gisuru, Kayogoro et Giteranyi.  

 

Le commissaire général chargé de la Police des migrations, OPC1 Jimmy Hatungimana, a indiqué que la police qu’il représente remercie le HCR pour les efforts qu’il ne cesse de montrer en ce qui concerne l’accueil, l’installation et la réintégration des rapatriés, dans l’appui logistique des services étatiques chargés de ce service dont le commissariat général des Migrations en particulier. Pour OPC1 Hatungimana, le don vient appuyer les postes frontaliers qui sont souvent confrontés à des défis. Ces  derniers sont, entre autres, l’accueil des rapatriés qui rentrent en grand nombre avec le manque de logistique. « Que cette aide puisse s’étendre sur les autres postes frontaliers car le Burundi désire accueillir tous les filles et fils burundais qui rentrent au bercail », dit OPC1 Jimmy Hatungimana. Pour cela, le commissaire général demande que le personnel travaillant sur ces postes soit formé et que les informations dans ce domaine arrivent en temps réel. Que ces postes frontaliers soient bénéficiaires en source d’énergie comme les plaques solaires. Il faut juste qu’il y ait des partenaires pour renforcer le staff de ce commissariat. Quant à Gogo Hukportie, représentante du HCR au Burundi, cet appui s’inscrit dans le cadre des projets de consolidation de la paix couvrant la période de janvier 2018 à juin 2019. Il permettra aussi de renforcer le monitoring et la protection dans les zones frontalières. Ce matériel est composé de matériels informatiques et leurs accessoires, des imprimantes et d’autres matériels de bureau ainsi que les matériels roulants composés de sept motos. Le tout étant d’une valeur de 186 670 592 FBu. Les deux partenaires se sont enfin remis les clés pour les motos et tout le matériel.     « Cela vient appuyer le commissariat général des Migrations et faciliter le contrôle des mouvements des rapatriés entre les zones frontalières  avec d’autres pays frontaliers et au niveau de différents points d’entrée officiels», a conclu Mme Hukportie.

Blandine Niyongere

Ouvrir