Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Clôture de la session parlementaire ordinaire du mois d’août 2018

Dix projets de lois ont été analysés et adoptés

 

DSC 0358Le mercredi 31 octobre 2018, l’Assemblée nationale du Burundi a procédé à la clôture de la session ordinaire d’août 2018. Au cours de cette période, dix projets de lois ont été analysés et adoptés par les députés.  

 

Dans son discours de clôture de la session d’août 2018, le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, a signalé qu’au cours de cette session, grâce à l’assiduité des députés dans l’accomplissement de leurs missions constitutionnelles, dix projets de lois ont été analysés et adoptés. Il s’agit notamment du projet de loi relatif à la stabulation permanente et à l’interdiction de la divagation des animaux domestiques et de la basse-cour au Burundi, du projet de loi portant adhésion par la république du Burundi  à la convention de 1954 relative au statut d’apatride. Les députés ont également analysé et adopté le projet de loi portant modification de la loi n° 1/18 du 15 mai 2014 portant création, mandat, organisation et fonctionnement de la Commission vérité et  réconciliation, de même que le projet de loi portant ratification par la république du Burundi de l’accord de don n°3200-BI entre la république du Burundi et l’Association internationale de développement (Ida) relatif au financement du projet d’amélioration des apprentissages en début de scolarité. 

En plus des projets de loi adoptés, bien d’autres activités ont été réalisées

Pascal Nyabenda a ajouté que, durant la session, les députés ont réalisé beaucoup d’autres activités. « Au niveau du contrôle de l’action gouvernementale, le ministre de la Fonction publique, du travail et de l’emploi, ainsi que la ministre de la Justice, de la protection civique et garde des sceaux, ont répondu aux questions orales des députés. Des descentes sur terrain ont été effectuées par des commissions permanentes de l’Assemblée nationale, entre, autres la commission de la justice et des droits de la personne humaine ; la commission de l’éducation, de la jeunesse, des sports et loisirs et la commission des affaires sociales, du genre, de la lutte contre le sida, de l’égalité des chances et du rapatriement », a-t-il indiqué. Le président de l’Assemblée nationale a également fait savoir que, conformément à la Constitution de la république du Burundi, les sept nouveaux membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), approuvés par l’Assemblée nationale, de même que le nouveau ministre de la Communication et des médias, ont prêté serment devant le président de la République et le parlement en date du 18 septembre 2018.

De la diplomatie parlementaire

Au niveau de la diplomatie parlementaire, Pascal Nyabenda a fait entendre que les membres du bureau de l’Assemblée nationale ont accordé des audiences à diverses personnalités résidant au Burundi ou en provenance de l’étranger. Ils ont également effectué des missions de travail à l’étranger. « En qualité de président de l’Assemblée nationale, nous avons participé à la 12e réunion du Forum des présidents des parlements des Etats partenaires de la Communauté est-africaine, organisée à Juba, au Soudan du sud, le 19 septembre 2018 », a-t-il ajouté.  M. Nyabenda n’a pas manqué de dire qu’en ce qui concerne la sécurité alimentaire, l’Assemblée nationale soutient l’engagement du gouvernement à agir pour l’avenir et atteindre l’objectif de la faim zéro en 2030. Il a en même temps déploré la tenue du 5è round du dialogue interburundais à Arusha, sans la participation du gouvernement du Burundi. « La facilitation de la CEA devrait s’entendre avec le gouvernement du Burundi et tenir compte surtout de ses propositions », s’est-il indigné.
Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir