Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSUR> Café de presse

Les préparatifs des états généraux de l’assurance au Burundi

 

DSC04415Dans le cadre des préparatifs des premiers états généraux de l’assurance au Burundi, l’Association des assureurs du Burundi (Assur), a organisé le lundi 8 octobre 2018 un café de presse dans les enceintes de la Socabu. Ce dernier aura lieu à Ngozi du 11 au 12 octobre 2018 et pourra mettre en évidence les innovations du marché de l’assurance au Burundi. 

 

Pour Trinitas Girukwishaka, Administrateur directeur général de la Socabu et en même temps présidente de l’Assur, qui introduisait la séance, pour concrétiser les innovations qui sont en cours sur le marché de l’Assurance au Burundi, il a été conçu un décret n°100/181 du 11 août 2014 portant missions, réorganisation et fonctionnement de l’Agence et de régulation et de contrôle des assurances (Arca) en sigle, ainsi qu’une ordonnance ministérielle n°540/919 du 3 juillet 2013 portant adoption du plan comptable des assurances applicables au Burundi. Pour elle, malgré les atouts et les opportunités dont dispose l’industrie d’assurance au Burundi, elle ne manque pas d’embûches. Elle a notamment cité le manque d’éducation et de culture à l’assurance, la mauvaise perception de l’assureur, la problématique institutionnelle, la problématique de l’assurance automobile sous ses aspects souscription et indemnisation, etc. Selon toujours Mme Girukwishaka, l’Agence de régulation de contrôle des assurances (Arca) a présenté son plan stratégique 2018-2022 visant à doubler le chiffre d’affaires pour les compagnies d’assurance, et cela dans cinq ans (5ans).L’Assur s’est sentie interpellée comme actrice opérationnelle dans la réalisation de ce noble et ambitieux objectif. Mais pour cela, les compagnies d’assurances ne pourront pas atteindre seules cet objectif si les partenaires institutionnels et professionnels publics et privés ne sont pas impliqués dans ce projet, poursuit-elle. C’est dans cette logique que l’Assur organise les états généraux de l’assurance au Burundi et invite  tous les acteurs, assureurs, régulateurs, différents ministères entre autres ceux en charge de la sécurité publique, la justice, les finances, le transport et autres à prendre part à ces états généraux pour échanger sur le rôle de chacun dans le développement de l’assurance au Burundi.  Les objectifs de ces états généraux se résument en quatre points essentiels qui sont : sensibiliser les pouvoirs publics, les assurés potentiels et toutes la population sur l’intérêt et le rôle des assurances dans le développement économique du pays, partager avec tous les partenaires les défis et les contraintes auxquels fait face l’industrie des assurances et les voies et moyens pour y remédier, promouvoir en commun les atouts et les opportunités que présente pour chaque partenaire des assurances au Burundi, ainsi qu’arrêter, ensemble avec les partenaires tant du secteur public que du secteur privé, les stratégies et les actions concrètes à mener pour doubler le chiffre d’affaire de l’industrie dans les cinq ans à venir.
Aline Nshimirimana

Ouvrir