Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION> Point de presse du vendredi 5 octobre 2018

Communiquer les résultats de la réunion d’évaluation des activités du 1er trimestre

 

DSC04381Le Conseil national de la communication (CNC) a procédé à l’organisation d’un point de presse le vendredi 5 octobre 2018 à son siège à Bujumbura. Le but était de communiquer les résultats de la réunion en assemblée plénière  d’évaluation des activités du 1er trimestre tenue en date des 4 et 5 octobre 2018. 

 

Au cours de ce point de presse, le président du CNC, Nestor Bankumukunzi, a fait savoir qu’en jetant un regard rétrospectif  sur ce qui a été réalisé par le CNC durant le 1er trimestre, le gros des activités prévues par le plan d’action ont été exécutées.Toutes les recommandations qui avaient été formulées lors de la dernière réunion ont été exécutées. En cette assemblée plénière, ils ont aussi jeté un regard sur l’état des médias au Burundi. Il a été constaté que des demandes d’autorisation d’exploitation des nouveaux médias ont été adressées au CNC et sont pour le moment en cours d’analyse.Une analyse comparative du nombre des médias qui existaient en 2015 et ceux d’aujourd’hui a été faite. Il a été constaté, a dit M. Bankumukunzi, que l’espace médiatique burundais a continué à s’élargir. Le CNC enregistrait 98 organes de presse en mars 2015 mais aujourd’hui on en est à  122. Le CNC a enregistré dans le registre national des médias 144 nouveaux journalistes. Selon le président du CNC, 37 journalistes étrangers ont été accrédités pour pouvoir accomplir leur mission au Burundi et une seule demande d’accréditation a été refusée, faute de documents exigés.

Les médias burundais ont en général fourni des efforts 

Concernant la délivrance de la carte de presse, M. Bankumukunzi, a fait entendre que 1 184 demandeurs de carte ont été enregistrés. Il a demandé à ceux qui traînaient encore les pieds d’acheminer les données afin de faciliter la confection de ces cartes. Au niveau de l’évaluation critique des prestations des organes de presse, le CNC a constaté qu’en général les médias burundais ont fourni des efforts pour agir en conformité avec la loi, à l’exception de quelques médias. Il s’agit notamment du journal Iwacu, le site web Itara et la radio Isanganiro auxquels le CNC a adressé des avertissements. En plus de cela, des descentes ont été faites dans certains médias pour leur demander de vulgariser les textes réglementaires  régissant le journalisme et d’assurer un encadrement de proximité, a dit M.Bankumukunzi.
Martin  Karabagega

Ouvrir