Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION> A l’occasion de la fête nationale de la République fédérale d’Allemagne

L’ambassadeur Michaël Haüsler promet de maintenir et renforcer les relations germano-burundaises

Dans la soirée, du mercredi 3 octobre 2018, l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Burundi a organisé une réception à l’occasion de la fête nationale allemande. L’ambassadeur Michaël Haüsler a indiqué que l’Allemagne  voudrait maintenir et renforcer ses relations avec le Burundi.


000aaezazeDans son discours, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Burundi, Michaël Haüsler, a fait savoir que la journée de l’Unité allemande est pour les Allemands une date de choix, une date de commémoration et une occasion  pour un examen rétrospectif, une occasion pour rendre hommage aux personnes courageuses qui ont mené une résolution pacifique du conflit allemand et qui ont rendu possible la réunification des deux pays allemands.  Pour lui, le bilan positif de cette unité est indiscutable malgré quelques déceptions expérimentées. M. Haüsler a aussi signalé que l’Allemagne et le Burundi sont liés dans un partenariat de longue date, car depuis 1963, les deux pays entretiennent des relations diplomatiques dans de nombreux domaines, notamment  dans les domaines de l’eau, de la santé et de l’assainissement. Et de dire que les Allemands restent convaincus que seul un dialogue inclusif peut servir de base pour l’unité et une sérénité durables.« L’Allemagne voudrait maintenir et renforcer ses relations avec son partenaire, le Burundi. Elle restera un partenaire important dans la coopération et souhaite maintenir un dialogue étroit avec le Burundi », a laissé entendre M. Haüsler.

Le pardon et la réconciliation conduisent à de bonnes destinations

Le secrétaire permanent au ministère des Affaires étrangères, Jean de Dieu Ndikumana qui avait représenté le gouvernement du Burundi dans ces cérémonies a , dans son allocution, souligné que ce qui s’est passé en Allemagne le 9 novembre 1989, reste gravé dans la mémoire de bon nombre de peuples et que ce geste est très significatif car il est porteur de beaucoup de valeurs comme la liberté et la réconciliation dont le monde a besoin pour faire face aux défis du genre humain. Pour M. Ndikumana, le cours de la période sombre de l’histoire de l’Allemagne enseigne que le pardon et la réconciliation des deux côtés adversaires, le travail sans relâche de reconstruction, peuvent amener à de bonnes destinations à travers le chemin escarpé de la solidarité. M. Ndikumana n’a pas manqué d’encourager l’ambassadeur Haüsler, à redynamiser la coopération tant indirecte que directe entre le Burundi et l’Allemagne. Il lui a demandé de renforcer cette coopération pour le développement durable au Burundi , tout en privilégiant et en se laissant guider  et éclairer par le Programme national de développement récemment lancé, dans leur accompagnement et financement de l’un ou l’autre secteur.

Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir