Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

APADECO> Contribution financière pour les élections de 2020

 

Un versement de 500 000 FBu à la BRB a été effectué

12aaaaa L’Apadeco (Action pour la paix et le développement communautaire) a versé une somme de cinq cents mille francs burundais (500 000 FBu) pour la contribution aux élections de 2020 le mardi 11 septembre 2018. Le représentant légal de cette association a fait savoir que le souci qui a guidé les membres de cette association a été l’appel lancé par les plus hautes autorités de ce pays afin de contribuer au renforcement de la démocratie et de la souveraineté nationale. 


D’après Fabien Bimenyimana président et représentant légal de cette association, l’Apadeco a voulu apporter sa contribution en réponse à l’appel lancé par le chef de l’Etat. Et de faire remarquer que malgré que la somme déposée est très minime, elle a une signification, du moment que l’association est encore jeune et que les ressources proviennent des membres. C’est un geste significatif qui ne fait qu’ouvrir le processus, a-t-il indiqué avant de révéler que même au cours de l’année 2019, les membres vont encore une fois contribuer et cela jusqu’en 2020. « Nous voulons des élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées et qui renforcent la démocratie et la souveraineté nationale », a-t-il martelé. Il a également laissé entendre que ceux qui, autrefois, finançaient les élections achetaient par-là la conscience de nos dirigeants et leur imposaient des normes à suivre. Pour le moment, en tant que contributeurs, les Burundais vont organiser les élections à leur manière et dans la transparence, a-t-il poursuivi.M. Bimenyimana demande à tout Burundais, quelle que soit sa capacité financière, d’être fier quand il contribue pour les élections dans son pays. Aux différentes associations, le président de l’Apadeco a appelé à une prise de conscience que le pays leur appartient et que, par conséquent, elles doivent contribuer financièrement aussi, afin d’asseoir la démocratie par voie des élections.

Amedée Habimana

Ouvrir