Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial > Chine - Afrique : Une coopération amicale dotée d’une grande vitalité

Sur le plan de la coopération sino-africaine, l’événement le plus attendu s’est produit hier 3 septembre 2018, à Beijing, la capitale chinoise et se poursuit avant de se clôturer ce mardi 4 septembre 2018. Cet événement dont il a déjà été question dans nos éditoriaux antérieurs s’appelle sommet du Forum sur la coopération sino-africaine. Dans l’un de nos éditoriaux, nous nous rappelons bien avoir écrit que nous ne nous lasserons jamais de souligner à gros traits la coopération-sino-africaine en général et sino-burundaise en particulier, qui ne cesse de s’affirmer et de se renforcer dans divers domaines, dans l’intérêt mutuellement avantageux entre les peuples chinois et burundais. C’est dans le souci majeur de rendre cette coopération sino-burundaise toujours fructueuse qu’une importante délégation conduite par le Deuxième vice-président de la République Joseph Butore participe activement, en ce moment aux travaux du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, en marge duquel elle s’entretiendra avec les plus hautes autorités chinoises, pour examiner en profondeur tout ce qui est de nature à favoriser la consolidation des relations sino-burundaises.  Sur le plan de la coopération sino-africaine, l’événement le plus attendu s’est produit hier 3 septembre 2018, à Beijing, la capitale chinoise et se poursuit avant de se clôturer ce mardi 4 septembre 2018. Cet événement dont il a déjà été question dans nos éditoriaux antérieurs s’appelle sommet du Forum sur la coopération sino-africaine. Dans l’un de nos éditoriaux, nous nous rappelons bien avoir écrit que nous ne nous lasserons jamais de souligner à gros traits la coopération-sino-africaine en général et sino-burundaise en particulier, qui ne cesse de s’affirmer et de se renforcer dans divers domaines, dans l’intérêt mutuellement avantageux entre les peuples chinois et burundais. C’est dans le souci majeur de rendre cette coopération sino-burundaise toujours fructueuse qu’une importante délégation conduite par le Deuxième vice-président de la République Joseph Butore participe activement, en ce moment aux travaux du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine, en marge duquel elle s’entretiendra avec les plus hautes autorités chinoises, pour examiner en profondeur tout ce qui est de nature à favoriser la consolidation des relations sino-burundaises.  Nouvel événement important d’une grande portée historique dans les annales des relations d’amitié entre la Chine et l’Afrique en général et la Chine et le Burundi en particulier, l’actuel sommet du Forum sur la coopération sino-africaine demeurera comme celui qui aura insufflé un nouvel élan au partenariat de coopération stratégique global sino-africaine. Il se sera en effet penché avec succès sur une nouvelle initiative chinoise appelée « La Ceinture et la Route », une initiative consistant à renforcer davantage les relations sino-africaines par des actions concrètes de coopération progressivement approfondie et étendue en explorant les possibilités immenses mais encore non exploitées d’une coopération égalitaire, en mesure de contribuer efficacement et durablement au développement des relations sino-africaines, pleines de promesses. S’inscrivant dans l’esprit du 19e congrès du parti communiste chinois et dans la pensée du président chinois Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère, l’initiative « La Ceinture et la Route » offre une précieuse occasion aux participants au sommet du Forum sur la coopération sino-africaine de faire le bilan des expériences réussies dans les divers domaines de la coopération et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour l’approfondir et élargir son ouverture à la promotion des objectifs en matière de paix, de sécurité et de coopération à travers le monde.C’était pour faire face aux changements de la situation internationale et aux défis de la mondialisation économique, renforcer les consultations et la coopération et défendre les intérêts communs des pays en voie de développement, que la Chine et les pays africains amis, dont le Burundi, ont décidé, de commun accord, la création d’un Forum sur la coopération sino-africaine dont le premier sommet s’est tenu en 2010 à Beijing. Huit ans après, le bilan n’est que fort positif, de nouvelles pages de l’amitié et de la coopération sino-africaine n’ayant cessé de s’ouvrir, permettant de renforcer davantage une coopération basée sur l’égalité, les avantages réciproques, l’amitié et la sincérité. C’est ainsi que la coopération sino-africaine est hautement appréciée comme modèle de la coopération Sud-Sud.Nous ne pouvons que souhaiter pleins succès au Forum de la coopération sino-africaine aujourd’hui âgé de huit ans, devenu une plate-forme efficace permettant une coopération toujours fructueuse entre le continent africain et l’Empire du milieu.
Louis Kamwenubusa

Ouvrir