Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Coopération Chine-Afrique > Nouvelle ère, nouveau point de départ et nouvelle marche

Aujourd’hui en Chine, on est à l’heure africaine, et le Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), le troisième du genre après le Sommet de Beijing en 2006 et le Sommet de Johannesburg en 2015, est en pleins travaux dans la capitale chinoise. Les dirigeants de Chine, de 53 pays africains et de l’UA se penchent autour de la table ronde sur le thème « La Chine et l’Afrique : Construire une communauté de destin encore plus solide par la coopération gagnant-gagnant » dans le but d’approfondir davantage le partenariat de coopération stratégique global sino-africain.  

 

A plus de dix mille Km de Beijing, les Burundais suivent de près cet événement historique de la grande famille Chine-Afrique et en parlent largement. RTNB diffuse chaque soir depuis le 30 août une série de documentaires de cinq épisodes »Une nouvelle ère pour la coopération sino-africaine». Cette série relate la profonde amitié traditionnelle entre la Chine et l’Afrique, présente les principaux résultats obtenus ces trois dernières années grâce aux efforts conjugués des deux parties dans la mise en œuvre des acquis du Sommet de Johannesburg du FOCAC, met en lumière leurs efforts et les réalisations pour résoudre les trois goulots d’étranglement : le retard des infrastructures, le manque de talents et l’insuffisance de fonds en Afrique, raconte comment les entreprises chinoises s’intègrent activement dans le marché local et coopèrent avec les Africains dans divers domaines en vue du gagnant-gagnant, et explique en profondeur les concepts de développement commun, intensif, vert, ouvert et en sécurité, et enfin témoigne de la manière dont les Africains et les Chinois mènent leurs projets ensemble, pour réaliser leurs rêves communs dans ce contexte de grande ère de coopération sino-africaine à travers de multiples exemples concrets. La coopération sino-africaine, pragmatique et mutuellement avantageuse, se développe depuis toujours vigoureusement sur environ un tiers de la superficie terrestre de la planète au grand bonheur de plus d’un tiers de la population mondiale que représentent la Chine et l’Afrique ensemble. C’est par exemple en 2017, le volume commercial sino-africain a atteint 170 milliards USD, soit une augmentation annuelle de 14%. La Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique pendant 9 ans d’affilée. Cinquante-quatre Instituts Confucius et 27 Classes Confucius ont été créés dans 41 pays africains, et on compte plus de 130 villes jumelées entre la Chine et l’Afrique, et plus d’un million de touristes chinois en Afrique chaque année.  Au cours des trois dernières années écoulées depuis le dernier Sommet de Johannesburg du FOCAC en décembre 2015, avec les projets déjà accomplis et les projets en cours d’achèvement dans le cadre des dix programmes de coopération, l’Afrique va bientôt s’offrir environ 30 000 km de route de plus, de nouvelles capacités de manutention portuaire de 85 millions de tonnes par an, de nouvelles capacités de traitement des eaux de plus de 9 millions de tonnes par jour, de nouvelles capacités de production électrique de 20 000 MW et de nouvelles lignes électriques de 30 000 Km, et 900 000 emplois sont créés dans les pays africains. Ces trois dernières années, la Chine a investi directement en moyenne plus de      3 milliards USD par an en Afrique, réalisé plus de 20 projets de Centre régional de formation professionnelle et d’institut de construction de capacités, formé plus de 200 000 techniciens et professionnels africains en Afrique et 40 000 officiels et techniciens africains en Chine. Des centaines de projets dans les domaines de l’agriculture, de la réduction de la pauvreté, de la santé publique, de la facilitation du commerce et de l’investissement ont été accomplis par la Chine en Afrique. Mille cinq cent médecins chinois ont été envoyés sur le continent, et ont soigné environs 460 000 patients africains en trois ans. Créé en 2000, le FCSA a aujourd’hui   18 ans, et atteint l’âge de maturité. À la lumière du concept de la « communauté de destin » et de l’initiative « la Ceinture et la Route », la coopération Chine-Afrique est entrée dans une nouvelle ère, sur un nouveau point de départ et engagée dans une nouvelle marche. Le Sommet de Beijing 2018 permettra, j’en suis convaincu, d’élaborer de nouvelles mesures de coopération pour les trois ans à venir sur tous les plans, de créer de nouveaux espaces pour le développement de l’Afrique, et d’insuffler une nouvelle vitalité à la solidarité, à l’amitié et à la coopération entre les peuples chinois et africains pour un développement partagé.
 Par le Charge d’Affaires a.i. de l’Ambassade de Chine Sun Jian

Ouvrir