Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUNICIPALITE DE BUJUMBURA> Visite du président du Sénat

Faire le constat des constructions illégales

 

DSC 0671Accompagné par la commission chargée des questions économiques, budget, finances et environnement et celle permanente chargée des affaires institutionnelles, administratives et juridiques, le président du Sénat, Révérien Ndikuriyo, a effectué une visite dans la ville de Bujumbura, le mardi 31 juillet 2018. L’objet était de faire le constat des constructions illégales. 

 

Dans une interview que la présidente de la Commission chargée des questions économiques, budget, finances et environnement, Immaculée Ndabaneze, a accordée à la presse après la visite, elle a fait savoir que le tour a été fait, notamment, dans les quartiers du nord de la capitale. Lors des vacances parlementaires, le président du Sénat avait demandé à ces deux commissions de faire le constat des constructions anarchiques dans les quartiers de la municipalité de Bujumbura.La visite a commencé à la station d’épuration des eaux usées de Buterere. Autour de cette zone d’épuration, Mme Ndabaneze a indiqué qu’il y a des constructions non autorisées. Les gens qui vivent autour de cette station ne sont pas protégés du point de vue santé. Au quartier Kiyange, les normes de l’urbanisme ne sont pas respectées.Au quartier Muyaga de la zone Gihosha,  les gens ont construit sur les installations de la Régideso, notamment les tuyaux qui alimentent ce quartier en eau. Dans le quartier Kigobe, les gens se sont arrogés le droit de construire sur les versants des rivières tout en détruisant l’environnement, a dit Mme Ndabaneze. A Mutanga Sud, l’on a constaté que des arbres ont été coupés afin d’y construire des maisons sans l’autorisation du ministère en charge de l’urbanisme.Mme Ndabaneze a fait entendre que les deux commissions vont faire le rapport à la plénière du Sénat de ce qu’elles ont vu sur terrain. Le président du Sénat  a constaté que le rapport qui va être fait est objectif. « Après le rapport, nous allons demander  aux autorités habilitées de prendre des décisions afin de redonner à la ville une certaine image qui peut se défendre », a-t-elle dit. A la question de savoir si les infrastructures construites illégalement seront démolies, Mme Ndabaneze a précisé que pour qu’il y ait de l’ordre, il faut que l’autorité compétente prenne cette décision de les détruire.

Martin  Karabagega

Ouvrir