Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CHINE> Plus de dix mille entreprises chinoises en Afrique vont se lancer dans la fabrication locale

Pour réduire le déficit commercial africain

 

DSC0097La République populaire de Chine envisage réduire le déficit commercial africain. L’énergie et l’investissement en infrastructure sont également des domaines dans lesquels elle compte s’engager davantage étant donné que ceux-ci  relèvent d’une importance capitale dans la coopération sino-africaine. 

 

La Chine indique qu’elle désire voir l’Afrique développée et ouverte dans tous les secteurs surtout dans le domaine commercial, une des sources du développement économique. D’après un rapport publié l'an dernier par McKinsey Africa, une société américaine de conseil en management mondial, plus de 10 000 entreprises chinoises opèrent en Afrique, dont environ un tiers dans le secteur manufacturier. Pour que l’Afrique en profite, la Chine a déclaré qu'elle va encourager ces dernières à fabriquer localement des produits en provenance des pays africains afin que le continent puisse réduire le déficit commercial. Le message a été transmis par le directeur général de l'Asie occidentale et des affaires africaines au ministère chinois du Commerce, Jiang Wei, lors d'une visite effectuée audit ministère par un groupe de journalistes africains  basé à Beijing. « Le gouvernement chinois étudie la demande des pays africains pour encourager nos entreprises à traiter davantage les matières premières dans le pays hôte afin d'augmenter la valeur ajoutée. Le traitement local réduit en fait les coûts de production », a-t-il déclaré. Il a ajouté que la Chine collabore également avec les gouvernements africains pour mettre en place de meilleures conditions afin d'encourager les entreprises chinoises en Afrique à traiter plus de matières premières localement.

Plusieurs projets autour de l'électricité 

M. Jiang a indiqué que lors du prochain Forum sur la coopération sino-africaine (Focac) qui aura lieu en septembre de cette année, la Chine devrait s’engager davantage dans le domaine d'investissements dans les infrastructures sur le continent africain, y compris l'électricité. « Je pense que l'électricité d'une part est un fondement du développement économique de l'Afrique, car elle améliore les conditions de vie des populations. D'autre part, c'est un domaine très important pour la coopération Afrique-Chine », a-t-il expliqué. Il a signalé que la République populaire de Chine a beaucoup de projets relatifs à l'électricité en Afrique, y compris l'hydroélectricité et l'énergie propre. 
Vincent Mbonihankuye (à Beijing)

Ouvrir