Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PNRA> Atelier d’élaboration des bases d’une nouvelle stratégie de gestion des effectifs et de la masse salariale

« Permettre au gouvernement du Burundi de faire des manœuvres pour valoriser le niveau des salaires »

 

DSC08176Le ministère de la Fonction publique, du travail et de l’emploi en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement au Burundi (Pnud), à travers le programme national de réforme de l’administration publique (PNRA), organise du 11 au 13 juin 2018 à l’intention de tous les chefs des antennes de la Fonction publique de toutes les provinces du pays, un atelier  d’élaboration des bases d’une nouvelle stratégie de gestion des effectifs et de la masse salariale. C’est pour permettre au gouvernement du Burundi de faire des manœuvres pour valoriser le niveau des salaires. 

 

Dans son discours d’ouverture, le ministre de la Fonction publique, du travail et de l’emploi, Félix Mpozeriniga, a indiqué que parmi les trente-cinq actions du PNRA,  figure l’initiative de gestion des effectifs et de la masse salariale de la Fonction publique. En effet, M. Mpozeriniga a ajouté que le gouvernement  est confronté depuis longtemps à un problème de maîtrise de l’évolution de la masse salariale, ce qui l’a amené à prendre des mesures conservatoires portant sur le gel des recrutements, à l’exception de certains domaines prioritaires comme l’éducation, la santé publique et d’autres.        « Pourtant, les besoins sociaux augmentent mais la réponse du gouvernement  est conditionnée aux ressources disponibles. Aussi, le niveau de salaire des fonctionnaires est considéré comme extrêmement bas par rapport au coût de la vie. Outre la nouvelle politique salariale qui vise  à rendre plus équitable le mécanisme salarial, et à prendre en compte la performance, seule une maîtrise des effectifs et de la masse salariale devrait permettre au gouvernement d’avoir des marges de manœuvre pour valoriser le niveau des salaires», a précisé M. Mpozeriniga. Ce  dernier a également informé que cette problématique de la maîtrise des effectifs fait partie des axes stratégiques de réforme des  finances  qui portent sur  la rationalisation et le renforcement de  la maîtrise de la masse salariale en préservant  les besoins des ministères prioritaires.

Elaborer des outils de base  pour la gestion des ressources humaines de la fonction publique

Dans les mêmes perspectives, le ministre ayant la Fonction publique dans ses attributions a aussi signalé que l’objectif du deuxième axe du PNRA est de restaurer immédiatement les outils de gestion des effectifs et de la masse salariale tout en  proposant quelques actions à mettre en place. A cela, il a ajouté qu’il est très important de préciser et rappeler  les principales attributions des antennes provinciales de la Fonction publique dans la dynamique  de maitrise des effectifs. Pour que cette gestion des effectifs soit une réalité, il a encore informé qu’un changement est en train de se construire progressivement autour d’un échange renouvelé entre l’Etat burundais et ses employés dans lequel chaque partie doit assumer ses responsabilités. « Et l’Etat a  déjà mis en place un chantier visant la restauration des principes de gestion  de la Fonction publique, notamment centrés autour de l’équité de traitement des agents publics,  la transparence des recrutements et l’application effective des textes qui les régissent ainsi que le rééquilibrage des rémunérations des agents les moins avantagés, en fonction des moyens budgétaires dont l’Etat dispose chaque année pour cette fin, etc », a-t-il rappelé.

AVIT NDAYIRAGIJE

Ouvrir