Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION> Don de médicaments au MSPLS

Ils seront composés de vaccins pour les enfants

 

DSC07884La république arabe d’Egypte, via son ambassade à Bujumbura, compte offrir un don de médicaments au ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida (MSPLS). Cela a été annoncé à la presse par l’ambassadeur de la république arabe d’Egypte au Burundi Abeer Bassiouny, le mardi 05 juin 2018. Ils seront composés  de vaccins pour les enfants. 

 

Comme l’a indiqué l’ambassadeur  Bassiouny, les colis des médicaments que la république arabe d’Egypte va offrir au Burundi sont arrivés à Bujumbura le mardi 05 juin 2018. Ces médicaments sont composés de vaccins pour les enfants contre le choléra, les hépatites virales B et C, etc. Au cours de la semaine prochaine, une autre assistance va arriver, a dit Mme Bassiouny. Les colis des médicaments que l’Egypte va offrir au Burundi, a fait savoir Mme Bassiouny,  a une valeur d’environ deux millions de livres égyptiens soit environ cents millions de nos francs. L’Egypte a choisi le Burundi en Afrique car il a des liens d’amitié depuis longtemps avec l’Egypte par le biais du fleuve NilLa république arabe d’Egypte a une attention particulière dans le domaine de la santé. Plusieurs médecins égyptiens travaillent au Burundi. Il y a aussi au Burundi plusieurs centres médicaux égypto-burundais. Mme Bassiouny a précisé que le Burundi a été choisi afin de continuer à renforcer les relations d’amitié et de coopération qui existent déjà entre nos deux  pays. Le Burundi est très important pour l’Egypte car le peuple burundais a beaucoup de potentialités pour le développement.Mme Bassiouny a indiqué qu’une équipe de médecins égyptiens va arriver à Bujumbura au cours de la semaine prochaine pour les deux centres d’hémodialyse ouverts au mois d’avril dernier. Le but sera d’offrir un stage de formation de deux mois à tous les travailleurs des deux centres d’hémodialyse afin de les faire partager leur expérience. La stratégie de l’Egypte est de servir le peuple et de lui chercher un avenir meilleur, raison pour laquelle tous les vaccins sont destinés aux enfants, a dit Mme Bassiouny. Il sied de noter que l’ambassade d’Egypte au Burundi a ouvert ses portes le 8 décembre 1964, après l’indépendance du Burundi.
Martin Karabagega

Ouvrir