Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Point de presse> Sur les activités de lutte contre la peste des petits ruminants

3 058 150 petits ruminants ont été vaccinés à travers tout le pays

 

DSC 0534Le ministère de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage a organisé le mardi 5 juin 2018 un point de presse pour faire connaître au public en général et aux éleveurs en particulier que la campagne de vaccination qui a été débutée en date du 9 avril 2018 a pris fin le 29 mai 2018. 

 

Dans, son mot liminaire, Deo-Guide Rurema, ministre en charge de l’agriculture a rappelé que la campagne concernait tout petit ruminant âgé de 3 mois ou plus et ne présentant pas les signes cliniques de la peste des petits ruminants. Au cours de cette campagne, 3 058 150 petits ruminants ont été vaccinés à travers tout le pays. Dans le but d’assurer la sauvegarde environnementale et sociale, tous les flacons utilisés ainsi que tous les autres déchets issus des opérations de vaccination ont été collectés et rapatriés au laboratoire national vétérinaire afin de procéder à leur destruction. M. Rurema a salué l’appréciation des partenaires de la qualité du travail accompli par l’équipe nationale marquée par la transparence ainsi que l’efficacité et la technicité utilisées. Dans la poursuite des activités, le ministère va renforcer le contrôle et la surveillance de l’acquisition de l’immunité par les petits ruminants vaccinés. L’acquisition positive ou négative de l’immunité s’observe après 21 jours à compter  du dernier jour de vaccination. Les mesures de restriction du mouvement des petits ruminants, d’abatage et de commercialisation de ces animaux seront levées à partir du 13 juin 2018. On considère qu’à cette date, les animaux qui ont été vaccinés auront développé une immunité et ne constitueront plus un danger de propager la maladie. Il est demandé aux éleveurs et à l’administration de rester vigilants afin de signaler aux services techniques du ministère en charge de l’élevage tout nouveau cas d’animal qui sera suspecté de peste des petits ruminants. M. Rurema a profité de l’occasion pour remercier tous les partenaires pour avoir compris l’appel lancé par le gouvernement et accepté la nécessité de la mise en place d’un fonds d’urgence pour lutter contre cette épidémie au Burundi. 
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir