Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

TECHNOLOGIE> La Chine envisage ouvrir la fenêtre satellitaire à des familles rurales africaines

Plus de dix mille villages vont en bénéficier via StarTimes

 

DSC0092L'un des objectifs principaux de l'Agenda pour le Développement durable à l'horizon 2030 des Nations unies consiste à l’amélioration de manière significative, l'accès à l'information et aux technologies de communication surtout dans les pays les moins avancés jusqu’en 2020. Pour y arriver, la République populaire de Chine contribue de façon significative. Plus de dix milles villages  africains sont en train de bénéficier de télévisions satellite. Une visite effectuée au siège de StarTimes nous a révélé plus.  

 

Au total, 10 112 villages de 25 pays africains bénéficient des télévisions satellite du projet dit « Accès à la TV satellite pour dix mille villages africains ». Le patron de ce projet qui va ouvrir la fenêtre à des familles rurales africaines n’est autre que la République populaire de Chine. Le gouvernement chinois offre à chaque village deux vidéoprojecteurs StarTimes, un téléviseur numérique de 32 pouces ainsi que 20 décodeurs et antennes paraboliques. Les projecteurs et le téléviseur seront équipés d’un système d’alimentation solaire et d’antenne parabolique. D’après les informations recueillies sur place, lors d’une visite qui nous a mené au siège du StarTimes, l'opérateur de télévision numérique qui a été désigné pour la mise en œuvre de ce projet sous la direction des gouvernements chinois et africains concernés, le vidéoprojecteur peut émettre une image d’une taille de 120 pouces et recourt aux technologies  qui garantissent une luminosité élevée et une consommation réduite. Le projet  « Accès à la TV satellite pour 10 000 villages africains », se place dans le cadre des 10 programmes prioritaires de coopération destinés à stimuler la coopération entre la Chine et l’Afrique sur une période de trois ans. En effet, lors de son discours d’ouverture en décembre 2015,  au sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération Chine-Afrique, le président chinois, Xi Jinping, a annoncé que la Chine mettrait en œuvre des projets d’accès à la télévision par satellite dans 10 000 villages africains. 

Promotion du développement des villageois

Dans une interview qu’elle a accordée au journal Le Renouveau du Burundi après la visite, l’assistant de l’administrateur directeur général du département des Affaires d’outre-mer, Esmeralda Xu, a indiqué que grâce à la télévision satellitaire, les populations seront en mesure d'acquérir des informations utiles sur le monde. Elles auront également accès à des connaissances sur l'agriculture, la science ou encore la santé, ce qui aura un impact positif sur leur vie quotidienne. Cela permet d'élargir leurs horizons et de les aider à sortir de la pauvreté. « Le projet permettra également de créer des emplois locaux. Les employés seront recrutés et formés à l'entretien du matériel afin de garantir le bon fonctionnement du projet sur le long terme. Les connaissances et les informations auxquelles les villageois auront accès promouvront le développement des zones rurales de chaque pays», a-t-elle informé. 

Un système d’alimentation solaire pouvant éclairer pendant 6 heures

L'intégration de ce projet accélère également la transition vers la télévision numérique des pays participants. Cela permet d'élargir la zone de couverture des chaînes de télévision locales et poura promouvoir la montée en gamme du secteur de la télévision africaine. Selon toujours Xu, en tant qu’exécutant du projet,  StarTimes fournit la totalité des équipements, les installe dans chaque village des 25 pays et prendra en charge l'entretien des équipements une fois le projet complété. Ces 25 pays bénéficiaires de ce projet sont, entre autres, le Burundi, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Madagascar, le Mozambique, la Côte d’Ivoire, le Malawi, l’Ouganda, la Zambie, la RDC, la Guinée, le Ghana, la Sénégal, le Cameroun, le Rwanda , le Bénin, l’Erythrée, le Tchad, la République centrafricaine, le Congo-Brazzaville, la Guinée-Bissau, la Namibie et le Gabon. A la question de savoir les critères de base pour le choix de ces pays, Mme Xu a signalé que c’est une prérogative du  gouvernement chinois, le maître du projet étant donné que que c’est lui-même qui est chargé  du transport de tous les matériels. Les vidéoprojecteurs et le téléviseur numérique seront installés dans les espaces publics des villages, écoles ou cliniques, ce qui permettra à tous les villageois, et en particulier les enfants, de regarder de superbes programmes numériques. Dans les zones rurales africaines souffrant de problèmes d’alimentation en électricité, l’interlocuteur a dit que les vidéos projecteurs et téléviseurs numériques seront équipés d’un système d’alimentation solaire qui permet de regarder la télévision pendant 6 heures après le coucher du soleil. Le StarTimes opère dans 45 pays africains avec 150 chaines. Il coopère avec différentes usines pour la production des télévisions, projecteurs, décodeurs qui apparaissent sous la marque du starTimes. 
VINCENT MBONIHANKUYE (à Pékin)

Ouvrir