Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PREMIERE VICE-PRESIDENce DE LA REPUBLIQUE> Audience accordée à une délégation sud-coréenne

Un centre moderne pour jeunes sera construit par IYF

 

DSC 3233Le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a reçu en audience le secrétaire général de l’IYF (International youth fellowship) Hun Mok Lee. Au menu des échanges, la construction d’un centre de complexe sportif et de métier pour aider les jeunes Burundais à changer de mentalité et vivre sans division. 

 

A la sortie de l’audience, Hun Mok Lee, secrétaire général de l’IYF, a annoncé à la presse que l’objectif de la visite était d’échanger avec le Premier vice-président de la république du Burundi sur le projet de construction d’un centre moderne pour jeunes. Et de rappeler qu’il y a six ans, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a rencontré le fondateur de l’IYF qui lui a demandé un terrain pour construire un centre moderne pour jeunes où il y aura un complexe sportif et un centre pour les métiers de la construction. Chose qui a été faite, a-t-il dit, avant de signaler que maintenant, il fallait échanger sur l’imminence du démarrage effectif des activités de construction. Et M. Lee d’ajouter que les jeunes sont une force incontournable pour le développement du pays et pour son avenir, d’où il est confiant qu’une fois que les jeunes Burundais seront dans le centre, ils vont d’abord changer de mentalité puis ne plus penser qu’au développement. C’est possible, nous l’avons réussi dans notre pays, la Corée du Sud, qui était plus pauvre que le Burundi. Mais, avec le concours dela jeunesse, nous sommes parmi les pays développés au monde », a-t-il déclaré.Hun Mok Lee a fait savoir que l’IYF a déjà construit des centres modernes pour jeunes dans les pays africains tels que la Zambie, le Swaziland, le Malawi et le Bénin. Et ces centres enseignent également des langues étrangères telles que le coréen, le chinois, l’anglais, etc.

Un objectif qui rencontre la priorité du gouvernement du Burundi

D’après le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, pour le gouvernement du Burundi, l’IYF est la bienvenue. Et de faire remarquer qu’il a reçu cette délégation au nom du chef de l’Etat dignement empêché. Cette organisation avait demandé au chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, un terrain pour la construction du centre et le gouvernement du Burundi leur a déjà donné un terrain. « Donc il fallait leur demander où ils en sont avec le début des travaux », a ajouté M. Sindimwo.Le Premier vice-président de la République a remercié cette organisation pour l’initiative qui va dans la droite ligne du gouvernement, à savoir l’encadrement des jeunes afin de dépasser les clivages qui ont caractérisé les anciennes générations et celles actuelles. « Il faut que les enfants qui sont en train de naître trouvent un Burundi paisible, développé, solidaire, pour une même cause : la nation d’abord », a-t-il renchéri. Cette organisation va alors œuvrer en appuyant le gouvernement dans ses priorités déjà en œuvre.
Amédée Habimana

Ouvrir