Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Ecole indépendante>Transport scolaire


Il est à risque à cause du surnombre

 

Certains établissements et parents s’organisent pour le transport en commun des écoliers ou élèves qui habitent loin de l’établissement. Le Renouveau a visité l’Ecole indépendante vers les heures de midi pour voir comment, le transport scolaire se passe. Ainsi, on constate le surnombre des écoliers dans ces véhicules de transport scolaire. Ce qui risque de causer des dégâts routiers.

 

DSC00729Certains écoliers de l’Ecole indépendante sont récupérés par leurs propres parents ou les domestiques quand ils habitent tout près de l’établissement et d’autres se déplacent par des bus scolaires. Et ces derniers sont exposés au risque car ils dépassent le nombre des places réservées en bus. Quand on observe vers les heures de midi, lorsque les écoliers rentrent pour le déjeuner, on constate que là où ils devaient s’asseoir à cinq, il y’a trois de plus ou même quatre c'est-à-dire huit ou neuf sur la place de cinq écoliers. Apparemment, ces écoliers ne sont pas gênés de s’asseoir l’un sur l’autre, plutôt c’est très amusant pour eux car on les voit rentrer avec des sourires qui arrivent aux lèvres.

ORNELLA MUCO (stagiaire)

 

Nord du pays> Distribution de cahiers aux écoliers


Appuyer l’action des parents

 

La distribution des cahiers s’est déroulée du 24 au 28 novembre 2014 sur tout le territoire national. Le quotidien Le Renouveau s’est rendu au Nord du pays c’est-à-dire, dans les provinces de Ngozi, Kayanza, Kirundo et Muyinga pour suivre le déroulement de cette activité. C’est dans le cadre de la politique actuelle de la gratuité de la scolarisation des enfants à l’école primaire instauré par le chef de l’Etat.

 

DSC00693Une délégation de la présidence de la République, accompagnée du directeur provincial de l’Enseignement à Ngozi, ont procédé à cette distribution à l’école primaire Gashikanwa située dans la commune Gashikanwa.
Selon Constantin Niyonzima, directeur provincial de l’Enseignement (DPE) dans la province de Ngozi, c’est à partir du lundi 24 novembre 2014 qu’ils ont commencé l’opération de distribution de cahiers à tous les écoliers de la province de Ngozi. « Nous avons commencé à faire cette distribution à partir des communes les plus éloignées du chef-lieu de Ngozi. Le constat est que même si ces cahiers ne sont pas en grande quantité, chaque écolier a eu sa part ».

On essaie d’être équitable
Au cours de cette année scolaire, l’effectif d’écoliers est de 154 914 dans la province de Ngozi. Le nombre total de cartons de cahiers reçus est de plus de 1 400, dont 393 cartons de cahiers de 200 pages; 225 cartons de cahiers de 120 pages; 184 cartons de cahiers de 96 pages; 354 cartons de cahiers de 72 pages et 324 cartons de cahiers de dessin. Ainsi, «nous essayons de faire une répartition équitable. Chaque élève va avoir au moins deux cahiers et plus. Même si ce matériel vient presque à la fin du 1er trimestre, ces cahiers vont aider surtout que la plupart des familles ne disposent pas de moyens suffisants pour avoir acheté le matériel scolaire au complet », a précisé le DPE Ngozi. Pour lui, ce matériel vient compléter celui acheté par les parents. Aussi, il y a des enfants qui ont tendance à épuiser leurs cahiers. Pour cela, ce matériel va contribuer étant donné qu’il reste encore deux trimestres pour arriver à la fin de l’année scolaire.
Dans la province de Kayanza, le quotidien Le Renouveau s’est rendu à l’école primaire Muhanga I de la commune Muhanga et à l’école fondamentale Gaheta, située dans la commune Rango. Gaheta était un centre de distribution pour six écoles, à savoir les EP Gaheta, Karama, Gipfuvya, Nyabiyogi, Gacokwe et Butanyerera. Ce matériel était composée de deux cartons de cahiers de 100 feuilles plus 110 cahiers de 100 feuillels ; 2 cartons de 60 feuilles plus 156 cahiers de 60 feuilles ; 2 cartons de 48 feuilles plus 95 cahiers de 48 feuilles ; 4 cartons de 36 feuilles plus 253 cahiers de 36 feuilles. Ce matériel a été distribué à 150 102 écoliers.
D’après Immaculée Nahayo, conseiller principal à la présidence de la République, l’activité se situe dans le but d’appuyer l’action des parents. Dans cette province, les élèves de 6e année ont eu 3 cahiers chacun et 2 cahiers chacun, pour les autres classes parce que l’arrivage a traîné un peu. Mais quand même tout le monde aura des cahiers, a-t-elle indiqué.

Les directeurs d’écoles impliqués dans la distribution
Quant à la province de Kirundo, l’EP Vumbi II était un centre de distribution pour quatorze écoles. Ce matériel était composé de 74 cartons de cahiers plus 418 pièces de cahiers. Les directeurs d’écoles sont venus récupérés les cartons de cahiers et la distribution s’est déroulée le mercredi 26 novembre 2014.
A l’EP Bushaza, Vestine Mutiraburaha, maîtresse responsable de cette école, a fait savoir que chaque écolier a reçu deux cahiers.
En province de Muyinga, pour 28 écoles qui composent la direction communale de l’enseignement (DCE) Gasorwe, y figurent 16 826 écoliers. L’EP Gasorwe I était un centre de distribution. Les directeurs d’école en provenance de cette direction étaient venus prendre leurs lots.
D’après Joseph Bucampwera, le DCE Gasorwe, le nombre de cahiers attendus était de 42 866, toutes catégories confondues. Le nombre de cahiers reçus était de 36 958 dans cette direction communale de l’enseignement. « Pour cela, certains écoliers, notamment ceux de la 4e année, vont avoir 3 cahiers au lieu de 4. Ceux de la 5e année ont eu 2 cahiers au lieu de 3 », a-t-il souligné.

Yvette Irambona

 

Est du pays> Distribution de cahiers aux écoliers


Un lot de 4 578 339 cahiers distribué dans tout le pays

 

Le gouvernement du Burundi via le ministère de l’Enseignement de base et secondaire, de l’enseignement des métiers, de la formation professionnelle et de l’alphabétisation a procédé, du lundi 24 au vendredi 28 novembre 2014, à la distribution de cahiers aux enfants des écoles primaires publiques et sous convention. Ces cahiers provenant de l’Ouganda viennent épauler les parents des enfants bénéficiaires. La rédaction du journal Le Renouveau du Burundi s’est rendue dans les provinces de l’Est du pays pour s’enquérir de la situation.

 

DSC02424L’école primaire Muyaga II en province de Cankuzo, d’un effectif de 283 écoliers, a reçu 609 cahiers. Chaque enfant, de la première année à la sixième année, en a eu deux.
Célénie Nibajijuke, un parent rencontré à cette école, salue cette initiative du gouvernement, mais déplore que ces cahiers viennent tardivement et sont peu nombreux. Elle propose, dans le but d’appuyer les parents dont la plupart sont pauvres, de les amener au début de l’année, mais également qu’on puisse augmenter la quantité.
Véronique Habonimana, directrice de l’EP Muyaga II, quant à elle, souligne que même si ces cahiers viennent tardivement, ils vont servir dans les examens ou comme brouillons ou encore remplacer l’un ou l’autre cahier qui se termine.
On est passé également à l’école primaire Nyamashishi se trouvant en commune Kigamba en province de Cankuzo.
Zena Nkundwanabake, directrice de cette école, a fait savoir qu’elle a réceptionné 14 390 cahiers destinés à 5 543 écoliers de douze écoles primaires des environs. Elle a aussi révélé qu’à son école, chaque enfant a eu deux cahiers.
Elle aussi déplore le retard pris dans cette distribution, mais demande aussi que la prochaine fois, on puisse faire la commande à base des effectifs actualisés pour que les enfants puissent avoir plus de cahiers.
Noella Anny Diella Abokwitonda de la sixième année primaire remercie le gouvernement du Burundi de leur avoir donné des cahiers. Elle demande en outre que la prochaine fois ces cahiers viennent au début de l’année pour atténuer le fardeau des parents.
L’école primaire Rusengo I en province de Ruyigi avec un effectif de 386 écoliers, a reçu 858 cahiers. A cette école, chaque enfant a eu en moyenne deux cahiers.
A l’école primaire Maramvya en commune Butaganzwa de la province de Ruyigi, 1 066 cahiers ont été distribués à 649 écoliers. Partout les plaintes, les doléances et les suggestions étaient les mêmes.

 

En provinces de Gitega et Karusi, l’activité s’est bien déroulée
A l’école primaire Giheta II de 726 écoliers, 1 558 cahiers ont été distribués et chaque enfant a reçu en moyenne 2 à 3 cahiers. A cette école, en plus des enfants de la 1ère à la 6e, ceux de la 7e et de la 8e ont eu également des cahiers.
L’école primaire Nyabibuye de 363 écoliers en commune Shombo et l’école primaire de Kigoma de 509 écoliers en commune Buhiga ont respectivement reçu 785 cahiers et 1 016 cahiers. Partout, les écoliers ont eu en moyenne 2 à 3 cahiers. Ces enfants se réjouissent du geste mais demandent qu’il soit fait dès la rentrée scolaire.

 

Les bénéficiaires sont tranquillisés
Melchior Simbaruhije, porte-parole à la Deuxième vice-présidence de la République a précisé que le retard enregistré ne dépend pas de leur volonté. Car, a-t-il dit, d’après les prévisions du gouvernement, ces cahiers provenant de l’Ouganda auraient été distribués juste au début de l’année scolaire. Mais, cela n’a pas été possible suite au problème de transport. Quant à la question concernant la quantité de cahiers reçus, il a fait savoir que seulement 4 578 339 cahiers ont pu arriver à temps et que l’autre lot en retard sera combiné avec celui attendu pour la prochaine année scolaire. Il a révélé qu’on attend encore de l’Ouganda autour de six millions de cahiers qui sera d’ailleurs le dernier lot destiné au Burundi.

Bénigne Gahimbare

 

 

 

Office Burundaise des Recettes > Réunion du comité conjoint de coordination sur la facilitation du commerce


Pour échanger sur les projets réalisés et ceux en cours d’exécution

 

Le Burundi abrite une réunion des commissaires généraux des administrations de la Communauté Est Africaine du 27 au 28, Novembre 2014, dont le but ultime est la facilitation du commerce.

 

DSC05512Dans son discours d’accueil, le commissaire général de l’Office Burundais des Recettes (OBR) Domitien Ndihoku-bwayo, a fait savoir que cette réunion se tient une journée avant la tenue de la 37eme réunion des commissaires généraux de la communauté est africaine. « L’une des principales raisons qui a toujours poussé à avoir les deux réunions sur deux jours consécutifs, est de pouvoir mettre à jour les commissaires généraux et leurs délégations ainsi que les différents intervenants , sur les projets déjà réalisés, ainsi que ceux en cours d’exécution. »
Selon le commissaire Ndihoku-bwayo, l’objectif de cette rencontre est d’amener les administrations fiscales de la communauté de l’Afrique de l’est à échanger sur les différents projets qui sont en train d’être réalisés, pour améliorer le service du contribuable.
Au premier jour de la réunion, les participants se sont penchés sur le rapport des activités financées par l’Agence de Coopération au développement du Japon (Jica). Il a été ensuite question de voir quels sont les projets pour l’avenir, et ce qui doit être fait pour améliorer et rendre plus facile le commerce mais aussi l’intégration de la Communauté de l’Afrique de l’Est.
Au cours de la deuxième journée de la réunion, les commissaires généraux vont se pencher sur les activités réalisées par rapport à ce qui avait été planifié au début de l’année. Ils vont aussi voir d’autres projets à initier au niveau des administrations fiscales qui peuvent permettre la modernisation.

Des réalisations
Pour le compte du Burundi, la Jica a appuyé l’OBR dans le renforcement des capacités de son personnel en ce qui concerne la composante des douanes. Des agents douaniers ont été envoyés à l’extérieur pour apprendre les bonnes pratiques de dédouanements. « Au delà du projet de renforcement des capacités la Jica nous a appuyé, pour mettre en œuvre le projet de surveillance conjointe de la frontière au niveau de Kobero , pour pouvoir contrôler la fraude conjointement avec la Tanzanie », a dit Domitien Ndihokubwayo

Lyse Gahimbare

 
Ouvrir