Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

EDUCATION> La nouvelle convention entre le gouvernement et les confessions religieuses

Elle est le fruit d’une réflexion conjointe entre les parties concernées

 

La nouvelle convention entre le gouvernement et les confessions religieuses en matière d’éducation et de formation est une actualisation de celle qui date de 1990 et qui est devenue obsolète. Elle est le fruit d’une réflexion conjointe entre les parties concernées.  

 

Le texte dit que cette convention est plus adaptée au contexte actuel et en conformité d’une part avec les nouvelles orientations du ministère en charge de l’éducation et de la formation en ce qui concerne la décentralisation et la gestion participative des établissements scolaires et des institutions d’enseignements supérieur. Et d’autre part avec les recommandations des états généraux de l’éducation de décembre 2014. Ainsi, cette convention permettra de redynamiser le partenariat entre le ministère en charge de l’éducation et les confessions religieuses en prenant mieux en compte la multiplicité des enjeux sous-tendant la mise en œuvre.   Pour l’organisation des établissements sous convention scolaire, cette convention stipule dans son article 9 que les établissements d’éducation et de formation sous convention scolaire font partie intégrante de l’enseignement public. A ce titre, ils sont administrés et gérés conformément à la législation de l’enseignement public et aux instructions du ministère compétent sous réserve des dispositions de la présente convention. Dans l’article 10, le texte dit que les deux parties sont responsables de la mise en œuvre et du suivi d’exécution de la présente convention dans le respect de la législation de l’enseignement public et aux institutions du ministère compétent sous réserve des dispositions de la présente convention.    

L’affectation du personnel se fait  de commun accord.

Du côté des ressources humaines des institutions sous convention scolaire, l’article 19 dit que le personnel administratif, enseignant technique et appui est recruté, géré et rémunéré conformément au statut général des fonctionnaires et au Code du travail. Et leur affectation effective s’effectue de commun accord entre les deux parties. Et l’article 20 stipule qu’au moment de son affectation, le personnel recruté prend connaissance du projet général de l’éducation de la confession religieuse dont il aura le devoir de respecter l’esprit conformément aux lois et règlements en vigueur notamment les articles 8,9 et 10 de la loi 1/19 du 10 septembre 2013 portant organisation de l’enseignement de base et secondaire et la loi sur l’enseignement supérieur.
FIDES NDEREYIMANA 

Ouvrir