Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

REGIDESO> Visite en province de Muyinga, Ngozi et Kayanza

Se rendre compte de l’approvisionnement en eau potable de la population

 

DSC00721Dans le but de se rendre compte de l’état d’avancement des services d’adduction d’eau et d’assainissement dans les écoles, la Regideso, dans son projet LVWATSAN phase II, a effectué une descente dans les provinces de Muyinga, Ngozi et Kayanza. LVWATSAN II (Lake Victoria water Supply and Sanitation), dans le cadre de l’intégration régionale dans la Communauté de l’Afrique de l’Est,  vise à octroyer à la population de bonnes structures sanitaires et de l’eau pour améliorer leur niveau de vie. Cela découle d’une descente faite du 26 au 27 février 2018.  

 

Dans un entretien accordé aux journalistes, le directeur général de la Regideso (Régie de production et de distribution d’eau et d’électricité), Jéroboam Nzikobanyanka, dit que ladite descente sur terrain n’implique pas seulement ce projet LVWATSAN. C’est aussi un travail des organes comme  le comité de pilotage qui regroupe plusieurs ministères, le Conseil d’administration et le Conseil de direction  et les administrations des provinces bénéficiaires de ce projet. M. Nzikobanyanka a jugé bon que tous ces organes se rendent sur terrain au-delà des réunions de suivi se tenant dans des bureaux.Dans la province de Muyinga, lors de la visite de la station de pompage de Gasuru et de la station de captage de Kabarore, il a été constaté que, dès ce mois de mars, la population va pouvoir bénéficier d’eau dans les robinets. En province de Ngozi, à la station de pompage de Nyakijima, des réservoirs sont déjà disponibles et le mécanisme montre que d’ici le mois de mars, les ménages vont pouvoir bénéficier de l’eau grâce à la Regideso.C’est le même cas en province de Kayanza où, l’eau provenant à 14km de la forêt de la Kibira, les concernés ont ressenti le besoin d’une garde permanente du site de captage de Kabarore et d’une maintenance régulière. Des malfaiteurs à Kayanza ont vandalisé  les installations sur les points de forage où vont être utilisées les pompes. Ce cas doit donc interpeller l’administration à sensibiliser la population bénéficiaire à protéger ces infrastructures. L’administration au niveau des trois provinces doit travailler en synergie pour la protection de ces sources d’eau. Les organes de gestion de la Regideso ont été sensibilisés sur les besoins en ressources humaines à mettre en place pour que ces infrastructures soient durables. 

La remise des infrastructures sanitaires aux écoles

Le projet LVWATSAN II s’est chargé de se lancer dans des programmes de construction d’infrastructures sanitaires des pays membres  de la Communauté est-africaine. C’est dans ce cadre que le Burundi est en train de bénéficier, sur certaines écoles, de toilettes construites de façon moderne.  A l’Ecole technique de gestion (ETG) Muyinga, la directrice Sœur Marie Gloriose Nduwayezu a promis de collaborer avec la Regideso en entretenant les infrastructures reçues car l’école en avait énormément besoin. Il s’agit d’un bloc de 16 toilettes, 8 pour filles et 8 pour garçon. Un contrat de remise a été signé entre la Regideso et la direction de l’école. Le même processus s’est fait à l’Ecofo Kinyami à Ngozi et au Lycée Kayanza.Après la visite des stations de traitement des déchets, où seront acheminés ces derniers en provenance de la province de Kayanza, la Regideso a fait un saut vers la Centrale hydroélectrique de Rwegura pour se rendre compte du niveau d’eau dans le lac de retenue des eaux des rivières Gitenge et Mwokora. En effet, l’eau n’est pas à un niveau satisfaisant mais la production d’électricité dépend toujours de la demande. Le chef de la centrale indique que c’est un problème qui varie avec les climats. 
Blandine Niyongere

Ouvrir