Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

COMMUNE MUTIMBUZI>Visite de l’Ecofo Gasenyi par le Deuxième vice-président de la République

Apprécier les conditions dans lesquelles les élèves apprennent

00aa13Le Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a visité, le mardi 28 novembre 2017,  l’Ecole fondamentale (Ecofo) de Gasenyi de la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura. Il a indiqué que cette école a été choisie dans le but d’ apprécier les conditions dans lesquelles les élèves apprennent.

A la fin de la visite de cette école combinant les Ecofo Gasenyi I et II, le Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a indiqué que cet établissement a été choisie dans le but d’apprécier les conditions dans lesquelles les écoliers et élèves apprennent. Il a signalé que cette école a des effectifs élevés dans différentes salles de classe. Selon lui, il y a des salles de classe de 160 écoliers et d’autres qui peuvent atteindre 200 écoliers. « C’est une situation qui ne peut pas ne pas attirer l’attention de tout le monde. C’est un constat qui peut être interprété différemment », constate-t-il. Selon Butore, il vaut mieux voir une classe surpeuplée  que d’être accueilli par des salles vides «c’est bon que les enfants soient à l’école que faire l’école buissonnière», s’est-il expliqué. Le Deuxième vice-président de la République a fait savoir que les écoliers de cet établissement ont montré qu’ils veulent étudier peu importe les conditions. D’après cette autorité, un enfant de leur âge qui, chaque matin, quitte la maison et suit les leçons dans des conditions tel qu’on l’a constaté, mérite un soutien. Il a ajouté que ces conditions ne devraient pas faire peur. Plutôt, a continué le Deuxième vice-président de la République, on devrait y voir une opportunité permettrant de renforcer les initiatives prises les dernières années en faveur du secteur de l’éducation.

Une force active pour développer le pays

 Le Deuxième vice-président de la République a demandé à l’administration de la base de prendre avec sérieux la gestion de cette question. M.Butore a invité les administratifs à mobiliser davantage la population autour  des chantiers de construction des infrastructures scolaires.  Il a dit que cela permettra une bonne partie des enfants de fréquenter des écoles qui sont proches de leurs familles « Il y aura le désengorgement de certaines salles de classe »,a-t-il ajouté.Quant aux responsables de cet établissement, le Deuxième vice-président de la République leur a demandé de convaincre les parents qui ont des enfants qui fréquentent ledit établissement à s’impliquer de façon significative dans l’amélioration des infrastructures d’accueil ainsi que les lieux d’aisance. Il a indiqué que c’est le moment de travailler et non d’ attendre les interventions d’ailleurs. Effet, il a rappelé que non seulement l’école est un lieu d’éducation ,mais elle est également une industrie. « D’ici quelques années, renseigne-t-il, les enfants qui étudient à cet établissement seront convertis en une force active qui va travailler pour développer le pays en général. Il a indiqué que le gouvernement est prêt à soutenir les efforts de la population. Le gouverneur de la province de Bujumbura, Nadine Gacuti, a affirmé que l’administration va tout faire pour monter le niveau éducatif de la province. Elle a rappelé que la commune Mutimbuzi vient dans les trois dernières communes en matière d’éducation. Elle a invité tous les natifs, chacun dans son secteur, à collaborer avec les autres afin de trouver une solution durable. Le Deuxième vice-président de la République a promis d’octroyer cent-vingt sacs de ciment pour les trois salles de classe en cours de construction.

Vincent Mbonihankuye

Ouvrir