Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

B.R.A PLASTEX> Visite du Deuxième vice-président de la république du Burundi

L’entreprise est à encourager et à soutenir

 

DSC 4031Le mardi 7 novembre 2017, le Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a effectué une visite à l’usine de fabrication des produits en plastique : B.R.A Plastex Burundi. Il a affirmé que l’usine vient participer effectivement dans l’économie du pays dans la mesure où il y aura réduction de l’importation des produits en plastique.  

 

Cette usine qu’a visitée le Deuxième vice-président de la république du Burundi se situe dans la zone Buterere, à Kiyange sur la route Bujumbura - Cibitoke. Elle a commencé ses activités en 2014 et son chiffre d’affaires ne cesse d’augmenter chaque année.Dans une interview que M. Butore a accordée à la presse, il a dit qu’il est ravi de l’action positive de l’usine qui est proche des Burundais. « C’est une usine qui est proche de nous, les Burundais, car dans chaque ménage, chez  les pauvres comme chez les riches, on y trouve des objets fabriqués à base du plastique ».  Par sa production, l’usine est plus qu’utileM. Butore a en effet fait entendre qu’il a trouvé l’usine plus utile par la variété de ses produits. « Ce que nous venons de remarquer dépasse nos attentes car, à côté des produits en plastique couramment utilisés, nous avons découvert que l’usine fabrique aussi d’autres articles comme des tuyaux, des plafonds, etc. », a-t-il souligné. Il n’a pas manqué de dire que, même si l’usine est entre les mains d’expatriés, elle n’a pas interrompu ses activités pendant la période des troubles de l’an 2015 comme l’ont fait certains investisseurs étrangers. Il salue ce comportement exemplaire. Pour lui, l’entreprise est à encourager et à soutenir car son activité permet aux actionnaires de gagner leur vie, aux employés de gagner leurs salaires et à l’Etat d’avoir des recettes. Et d’ajouter qu’il faut encourager l’investisseur jusqu’à ce que tous les produits en plastique réclamés par  le marché burundais soient des produits sortant des usines installées dans le pays. Il a promis que le gouvernement va tout faire pour appuyer l’entreprise dans ses ambitions. Il a par là appelé les différents responsables à offrir des facilités à l’investisseur, mais conformément à la loi burundaise.Aux responsables de B.R.A Plastex, M. Butore a demandé de fournir plus d’efforts dans la publicité de leurs articles et de respecter les normes environnementales. Aux Burundais, il a demandé de garantir à l’investisseur un marché d’écoulement en achetant ses produits qui sont bien sûr moins chers si on les compare aux produits similaires importés.Vous saurez que le Deuxième vice-président de la République était accompagné dans cette visite par les ministres des Finances, de l’Energie et mines et de celui ayant l’environnement dans ses attributions.
Jean Bosco Nkunzimana

Ouvrir