Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

SOCIETE> Zone Buyenzi

Les garages en pleine rue gênent ceux qui occupent les habitations environnantes

 

DSC03675Les garages installés en pleine rue ont plusieurs méfaits. Non seulement ils polluent l’environnement, mais également ils gênent les habitants qui ont besoin de prendre leur sieste. Ils ne facilitent pas non plus les enfants qui sont obligés de faire leurs études. Avec l’existence des garages, on est souvent dérangé par le martèlement des métaux, la soudure et le vrombissement des moteurs.       

 

Presque toutes les avenues de la zone Buyenzi sont parsemées de garages. Ceux-ci ne sont pas de nature à rendre la vie facile aux habitants qui y vivent. Cela est ressorti de la plupart des personnes  interrogées sur leur cohabitation avec ces garages en date du 6 novembre 2017. Cependant, il y en a qui trouvent que l’existence des garages dans les avenues est normale surtout qu’il en va de leur survie quotidienne. Ceux qui sont contre l’implantation des garages en pleine rue disent que ces derniers gênent leur vie dans la mesure où ils n’arrivent pas à prendre de sieste à cause du martèlement des métaux. Ils ont précisé qu’il y a des gens qui procèdent aux travaux de soudure. Et d’ajouter que de telles activités dérangent leur repos. Ils ont également fait savoir que leurs enfants n’arrivent pas à étudier convenablement à cause des bruits que produisent ces activités. Pour ceux qui n’y voient aucun inconvénient, ils disent que sans l’existence desdits garages leurs familles ne trouveraient pas de quoi mettre sous la dent. D’après eux, entre deux maux, il faut en choisir le moindre. Ainsi, ils parviennent à s’accoutumer aux différents bruits produits par des métaux pendant leur martèlement ou pendant la soudure. Une autre catégorie de personnes se plaignent de l’encombrement et embouteillage dus à la multitude de garages implantés en pleine rue. Ils n’arrivent même pas à respirer l’air frais d’autant que les moteurs déversent de l’huile lors de leur révision. De toute manière, le déménagement des garages vers un autre endroit approprié serait une façon de préserver la santé de la population.

Masta Shabani   
     

Ouvrir