Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE > Visite à un député éleveur de poules pondeuses

«Le métier d’agriculture, le métier d’élevage, n’est pas seulement pour le petit paysan »

 

DSC01496Le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Deo Guide Rurema a visité un député éleveur de poules pondeuses à Gihosha rural le jeudi 2 novembre 2017. Cette visite s’inscrit dans l’objectif de témoigner le soutien à l’éleveur dans cette noble initiative. 

 

A son arrivée au poulailler du député Ezéchiel Nibigira, le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Deo Guide Rurema a visité le bâtiment, et le propriétaire et son épouse lui ont parlé de cette expérience. La famille des éleveurs a expliqué qu’elle a 15 000 poules pondeuses dont dix mille à l’âge de ponte et 85% de ces dernières produisent des œufs. D’où le poulailler donne plus de 800 œufs par jour qu’on distribue dans la ville de Bujumbura et ses environs. Un personnel permanent évalué entre 15 et 20 personnes est employé sans compter des ouvriers journaliers. La famille a créé une unité de transformations d’aliments nécessaires pour ces volailles. Elle a souligné que les problèmes qu’elle rencontre sont notamment liés à l’accès aux médicaments, à l’étroitesse de la parcelle bien que le poulailler soit en étage ainsi que le manque d’aliments notamment le maïs qu’on doit importer. 

Une surprise agréable

«Le métier d’agriculture, le métier d’élevage, n’est pas seulement pour le petit paysan mais c’est pour toutes les catégories de personnes. Il y a un adage kirundi qui dit que celui qui a évolué ne peut plus retourner à la colline natale. Cette fois-ci, c’est le contraire. Nous devons développer nos milieux respectifs. C’est dans cet objectif que nous sommes venu leur témoigner notre soutien dans cette noble initiative.», a indiqué le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Deo Guide Rurema, après la visite. Il a fait savoir qu’il a été agréablement surpris de voir que l’éleveur a déjà compris que le ministère est en train de faire la promotion de l’association agriculture-élevage. « Nous avons trouvé qu’il y a du fumier de qualité qui est utilisé pour augmenter la production agricole. C’est un fumier qui est biologique, qui ne détruit pas la terre. Quand nous disons qu’il faut produire des aliments sains de manière écologiquement saine, je pense que c’est un exemple», a-t-il dit. Concernant le problème d’accès aux médicaments pour les volailles, le ministre Rurema a promis que le cas sera analysé pour qu’on puisse accorder une permission spéciale.

Grâce-Divine Gahimbare

 

Ouvrir