Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

TRANSPORT> Développement du transport intégré sur le lac Tanganyika

Le Burundi a préparé des projets prioritaires qui vont faciliter le commerce

 

DSC 0020Le Burundi abrite, du 2 au 3 novembre 2017, un atelier sur le développement du transport intégré sur le lac Tanganyika avec les pays riverains de ce lac dont le Burundi, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo et la Zambie. Et le Burundi a préparé les projets qui vont faciliter le commerce avec les pays riverains du lac Tanganyika.  

 

La Banque mondiale vient de promettre 600 millions  de dollars aux pays riverains du lac Tanganyika qui seront utilisés dans le transport et la protection de l’environnement du lac Tanganyika. Selon le ministre des Transports, des travaux publics et de l’équipement, J. Bosco Ntunzwenimana, 500 millions de dollars seront affectés dans le transport et 100 millions de dollars seront affectés dans la protection de l’environnement du  lac Tanganyika.M. Ntunzwenimana a fait savoir que le Burundi a préparé des projets prioritaires qu’il va présenter dans cet atelier. Ainsi, il  a indiqué que le lac Tanganyika est le poumon du pays où la plupart des marchandises y passent en provenance de  différents ports dont le  port de Kigoma, le port de Mpurungu, etc. Et avec les projets qui seront présentés, le ministre en charge du transport a révélé que le Burundi va avoir une réduction sensible sur le coût du transport. A cela, il a pris l’occasion de remercier le gouvernement tanzanien qui vient de réduire de 2,5 dollars par tonne le coût du transport. Et le Burundi veut que le coût de transport soit réduit jusqu’à ce qu’un Burundais achète les marchandises à moindre coût.

Les projets qui vont permettre la mobilité des personnes et des marchandises sur le lac seront priorisés 

M. Ntunzwenimana a précisé aussi que les projets qui augmentent le taux d’infrastructure sur le lac Tanganyika  et qui vont permettre la mobilité des personnes et de marchandises sur ce lac seront priorisés.  Ainsi, au niveau des infrastructures de transport, la priorité va à l’endroit du transport routier, transport maritime, chemin de fer, etc. Il a indiqué que tous les projets que le Burundi a préparé sont des projets qui vont développer le commerce avec les pays riverains du lac Tanganyika. Il a souligné que les priorités du pays sont visées aussi, surtout au niveau du Corridor sud, c'est-à-dire le corridor qui relie le Burundi avec la Zambie. Sur ce corridor, le Burundi va insister sur la construction du chemin de fer passant par Mpurungu en le raccordant aux différents ports du Corridor sud, notamment le port de Durban. Sur le transport ferroviaire, le Burundi va insister sur la construction du chemin de fer utilisant Musongati qui est un projet prioritaire pour le gouvernement.
Fidès Ndereyimana

Ouvrir