Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

AGRICULTURE> Intrants agricoles

Des initiatives en cours pour les rendre accessibles aux producteurs agricoles

 

Dans le but d’améliorer la qualité et le meilleur rendement agricole, un projet d’octroi des semences sélectionnées aux agriculteurs a été mis en place et commencera avec le début de l’année 2018. Cela ressort des propos du directeur général de l’Institut des sciences agronomiques du Burundi (Isabu), Dieudonné Nahimana.  

 

Après la mise en place de la stratégie pour la subvention des engrais chimiques, le gouvernement du Burundi, à travers le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a instauré le projet d’octroi des semences sélectionnées aux agriculteurs à un prix abordable. Dieudonné Nahimana directeur général de l’Isabu indique que ce projet a été mis en place après avoir constaté que  la subvention des engrais chimiques devrait aller de pair avec les semences sélectionnées. Il fait savoir que ce projet va commencer au début de l’année 2018 avec le début de la prochaine saison culturale puisqu’ il est mentionné dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2018.Le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a aussi constaté la nécessité de la disponibilité des produits phytosanitaires. Le directeur général de l’Isabu indique également que le ministère  prévoit mettre en place  le projet de distribution de ces produits pour assurer le meilleur rendement agricole. Le ministère ayant  l’agriculture dans ses attributions et les autres intervenants dans ce domaine prévoient réorganiser le secteur qui assure la vente des produits phytosanitaires audit ministère pour éviter le commerce illégal de ces produits.Selon M. Nahimana, le gouvernement du Burundi souhaite faciliter à tous les agriculteurs pour qu’ils obtiennent des intrants agricoles.Ces initiatives sont en cours au moment où le gouvernement du Burundi, à travers le ministère de l’Agriculture et de l’élevage, s’est donné comme mission de formuler une stratégie pour la subvention des engrais chimiques dans le but de définir un système susceptible d’améliorer la distribution des engrais, afin de les rendre accessibles aux producteurs en quantité et qualité requises, et cela à un prix abordable et au moment opportun.
Eric Mbazumutima

Ouvrir