Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

Assemblée nationale> Audience accordée à une délégation suisse

Les échanges étaient centrés sur les secteurs qui vont être appuyés par la Suisse

 

DSC 1334Le président de l’Assemblée nationale du Burundi, Pascal  Nyabenda a accordé le mercredi 06 septembre 2017 une audience à la délégation suisse. Les échanges étaient centrés sur les secteurs qui vont être appuyés par la suisse dans le cadre de la coopération entre les deux pays.Le président de l’Assemblée nationale du Burundi, Pascal  Nyabenda a accordé le mercredi 06 une audience à la délégation suisse. Les échanges étaient centrés sur les secteurs qui vont être appuyés par la suisse dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

 

A la sortie de l’audience, le porte- parole du président de l’Assemblée nationale, Alexis-Badian Ndayihimbaze, a annoncé à la presse que le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda,  a apprécié la coopération qui existe entre le Burundi et la Suisse. Le député Nyabenda a saisi cette occasion pour rappeler que la Suisse a toujours appuyé le Burundi dans le processus de paix qui a engendré les Accords d’Arusha  ainsi que dans la processus de la consolidation de la paix et sécurité au Burundi.M. Ndayihimbaze a ajouté que le Parlement burundais avait adressé une demande d’appui au Parlement suisse. Et, ladite délégation est venue  annoncer que cette requête a été bien accueillie. Il a précisé qu’après avoir échangé avec le président de  l’Assemblée nationale, la délégation suisse a rencontré celle du Parlement burundais composé des députés et des sénateurs. Ils ont discuté sur les secteurs qui vont être appuyés. Il s’agit notamment du domaine logistique, politique, publique ainsi que le rôle des commissions parlementaires. Il a ajouté que cette délégation suisse aura le temps de travailler avec les parlementaires burundais. Et, au moment des discussions, ils vont échanger sur la façon d’améliorer les méthodes et pratiques surtout en ce qui concerne la rédaction des lois.   

ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir