Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Economie, Sciences, Education/formation

EDUCATION> Conférence de presse sur la rentrée scolaire 2017-2018

Elle est fixée au lundi 11 septembre 2017 pour l’enseignement fondamental et post fondamental

 

DSC03448 1Le porte-parole du ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Edouard Juma, a animé le mardi 5 septembre 2017 une conférence de presse sur  la rentrée scolaire 2017-2018.  Celle-ci  est fixée au lundi 11 septembre 2017 pour l’enseignement fondamental et post fondamental.  

 

M. Juma a demandé aux responsables à différents niveaux et aux directeurs d’écoles en particulier, de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour terminer les préparatifs afin que cette date soit le début effectif des activités scolaires. Il a aussi signalé que les directeurs provinciaux et communaux de l’enseignement devraient s’impliquer personnellement pour cette échéance.Le porte-parole du ministère de l’Education a indiqué que les élèves de 9e année prendront bientôt connaissance des établissements où ils ont été orientés. De même, les listes des élèves retenus pour la 7e dans les écoles d’Excellence seront publiées incessamment. Les élèves admis à l’internat seront accueillis dans leurs établissements le dimanche 10 septembre 2017 à partir 15h. Les enseignants et les apprenants sont, eux,  invités à répondre au rendez-vous. M. Juma a informé que l’opération de redéploiement des personnels  qui a pour but  d’assainir la gestion des ressources humaines a été conduite en toute transparence.  Et de dire que cette opération vise également l’utilisation rationnelle des ressources humaines ainsi que leur répartition équitable à tous les niveaux. Il a encouragé les enseignants redéployés à prendre les dispositions utiles pour regagner leurs nouveaux postes d’affectation dans les meilleurs délais.  Le porte-parole du ministère de l’Education a souligné que cette rentrée  va être marquée par le règlement scolaire harmonisé dans son opérationnalisation, applicable dans toutes les écoles aussi bien publiques que privées. Et cela afin de faire de l’école non seulement un espace d’épanouissement intellectuel, mais aussi de sauvegarde des valeurs qui fondent la société burundaise.

Renforcer l’encadrement pédagogique des élèves

M. Juma a fait savoir que  la recherche de la performance a poussé le ministère à prendre des mesures extrêmes de fermeture du cycle fondamental de certaines écoles privées et de limogeage des directeurs des écoles publiques non performantes. Et de dire que l’objectif est d’appeler  tous les responsables à différents niveaux à se mobiliser pour renforcer l’encadrement pédagogique des élèves et améliorer le score.A la question de savoir le placement des élèves qui terminent la 6e pour les écoles qui n’ont pas le 4e cycle du fondamental, M. Juma a répondu que ce travail ne se fait plus au niveau du ministère, mais dans des comités provinciaux et est déjà terminé. Pour ce qui est des débouché des lauréats des écoles à la fin du post fondamental, le porte-parole du ministère en charge de l’éducation a répliqué que la vision du gouvernement est d’accorder les opportunités des bourses à l’étranger aux élèves les plus excellents . Concernant le sort des enseignants  redéployés qui ont sollicité les recours, M. Juma a dit que même s’il y a l’un ou l’autre qui n’a pas été satisfait par la décision prise, la procédure de redéploiement se déroule devant tous les enseignants de telle école et compte tenu du nombre de classes disponibles, le nombre d’enseignants nécessaires étant déterminé conformément au nombre officiel. Le comité de redéploiement ensemble avec les directeurs et les enseignants dégage l’excédent des enseignants à redéployer. Et cet excédent du personnel doit bouger d’une école à l’autre sur des critères bien déterminés. 

EZECHIEL MISIGARO

Ouvrir